2.8.11

 

[revista-de-prensa-sahara-occidental] Lobby pro marocain (Juillet 2011)

 

****PAGE WEB DE LA RASD***
http://www.rasdstate.info/

****INTIFADA SAHRAOUI*****
http://www.arso.org/intifada2005.htm

S O M M A I R E

1. LOBBY PRO MAROCAIN AUX USA
- MAP (22-VII-2011): La réforme constitutionnelle s'inscrit dans la continuité des efforts entrepris par SM le Roi depuis des années (Kaplan, ambassadeur US)
- MAP (20-VII-2011): La nouvelle constitution marocaine, "porteuse d'une plus grande ouverture et d'unedémocratie consolidée au Maroc" (Shelley Berkley, Congreswoman US)
- MAP (27-VII-2011): La nouvelle constitution enracine davantage les principes démocratiques au Maroc (Dov Zakheim, ancien sous-secrétaire américain à la Défense (2001-2004) sous l'administration du président Georges W. Bush)
- MAP (12-VII-2011): Le Maroc, un "modèle pour les transitions politiques pacifiques" dans le monde arabe (New York Times)
- MAP (12-VII-2011): Le Maroc offre une réponse "unique" aux aspirations à la démocratie dans la région arabe (New York Times)
- MAP (7-VII-2011): La chaîne US Fox News souligne "les grandes avancées du Maroc"
- MAP (5-VII-2011): Référendum: Le Wall Street Journal met en exergue un résultat sans appel, fruit d'une adhésion populaire massive
- MAP (5-VII-2011): Nouvelle constitution : "USA Today" met en avant les enseignements pour le monde arabe
- MAP (4-VII-2011): Victoire du OUI au Référendum: "Le Roi Mohammed VI, un réformateur et un monarque moderne" (CNN)
- MAP (6-VII-2011): Référendum constitutionnel: Le New York Post met en avant un OUI "impressionnant" entérinant des "réformes significatives"
- MAP (2-VII-2011): Référendum au Maroc: La radio publique américaine "NPR" met en avant la victoire "impressionnante" et "sans appel" du OUI (Lourdes Garcia-Navarro)
- MAP (17-VII-2011):Le caractère " décisif " des réformes constitutionnelles au Maroc mis en exergue sur Voice of America
- MAP (14-VII-2011): Réformes: Le Maroc, un "modèle" pour les pays arabes (Richmond Times-Dispatch, journal US)
- MAP (5-VII-2011): Référendum: La conférence des Présidents des principales organisations juives aux Etats Unis félicite SM le Roi
- MAP (5-VII-2011): Référendum: Foreign Policy Magazine souligne l'engagement résolu de SM le Roi Mohammed VI en faveur de la modernité
- MAP (11-VII-2011): Le président de Freedom House loue l'action de SM le Roi, souligne l'"exemplarité" de l'expérience marocaine (David Kramer)
- MAP (14-VII-2011): Nouvelle constitution: Le Maroc se démarque en tant que "modèle" pour la région MENA (Association du Barreau Américain)
- MAP (15-VII-2011): 225è anniversaire du Traité d'amitié maroco-américain," le plus ancien jamais signé par les Etats Unis" (Atlantic Council)
- MAP (19-VII-2011): Sahara: Des experts US appellent l'Algérie et le Polisario à "se soumettre au verdict de l'histoire et de la réalité sur le terrain" (Peter Pham)

2. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-FRANCE
- MAP (2-VII-2011): Référendum : Le Maroc se positionne en modèle au-delà du Maghreb'' (Rachida Dati)
- TEL QUEL (Nº. 483): T'as vu Dati ?
- MAP (13-VII-2011): Eric Besson : La France encourage le processus <démocratique> engagé par le Maroc
- MAP (4-VII-2011): Des sénateurs français saluent "une victoire de la démocratie et du oui"
- MAP (4-VII-2011): La nouvelle constitution du Maroc, "largement approuvée", comporte "des avancées à confirmer dans la pratique" (Les Echos)
- DEMAIN (3-VII-2011): Le fils d'Alain Delon fait comme papa, il tire sur les gens
- MAP (2-VII-2011): Une délégation du conseil régional Aquitaine en visite à Essaouira
- MAP (18-VII-2011): La Rencontre internationale de la jeunesse à Dakhla-Villa Cisneros, un évènement riche d'enseignements et d'échanges fructueux (Jean Claude Villemain, Maire de la ville française de Creil)
- MAP (20-VII-2011): Le projet d'<autonomie>, une <bonne> initiative pour <régler> définitivement la question du Sahara (Jean Claude Villemain, Maire de la ville française de Creil)

3. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-ESPAGNE
- MAP (21-VII-2011): Le Maroc, un partenaire "stratégique et indispensable" pour l'UE (Juan Fernando Lopez Aguilar, Eurodéputé)
- AUJOURD'HUI LE MAROC (13-VII-2011): Miguel Angel Moratinos : «Ce qu'a fait le Maroc, c'est prendre le taureau par les cornes»
- MAP (8-VII-2011): Le référendum constitutionnel "un pas historique" vers le renforcement de la démocratie au Maroc (Moratinos)
- MAP (21-VII-2011): La nouvelle Constitution, une "importante avancée" sur la voie de la consolidation démocratique au Maroc (Carlos Carnero, diplomate espagnol)
- MAP (5-VII-2011): La régionalisation avancée va permettre de résoudre le conflit du Sahara (Angel Colom, membre de la Coalition démocratique de la Catalogne (CDC), chargé de l'immigration)
- MAP (8-VII-2011): La nouvelle Constitution, un "pas important" dans le processus de démocratisation du Maroc (Luis Rogelio Rodriguez-Comendado, maire d'Almeria)
- MAP (23-VII-2011): Le Maroc, le plus important marché pour Iberia en Afrique (Antono Vázquez, Pdt d'Iberia)
- L'ÉCONOMISTE (22-VII-2011): «Le nouveau vol Rabat-Madrid est stratégique», Antonio Vazquez, président d'Iberia et d'International Airlines Group
- LAKOM (22-VII-2011): Mauvais accueil marocain lors du vol inaugural Madrid-Rabat
- MAP (4-VII-2011): Rencontre entrepreneuriale hispano-marocaine les 5 et 6 juillet à Malaga
- MAP (28-VII-2011): Mission commerciale espagnole en décembre prochain au Maroc (Chambre de commerce et d'industrie de la Corogne)
- MAP (4-VII-2011): Mission économique espagnole dans la région de l'Oriental
- MAP (6-VII-2011): Le Maroc, une destination de choix pour les entreprises andalouses (rencontre)
- MAP (14-VII-2011): Des responsables espagnols pour la continuité du modèle de migration saisonnière de la main d' oeuvre marocaine à Huelva
- MAP (14-VII-2011): Une société espagnole spécialisée dans la réfrigération et la climatisation s'installe au Maroc ("Cofrico")
- MAP (2-VII-2011): Les Marocains approuvent "massivement" la nouvelle Constitution (presse espagnole)
- MAP (2-VII-2011): La presse catalane se fait l'écho de la victoire écrasante du "oui" au référendum constitutionnel au Maroc
- MAP (8-VII-2011): Réformes démocratiques : le Maroc un "bon exemple" à suivre dans le monde arabe (Alvaro Frutos Rosado, président de "Carta Mediterranea")
- MAP (12-VII-2011): Le Maroc avance "à pas fermes" sur la voie de la démocratie (Miguel Angel Puyol Garcia, juriste espagnol)
- MAP (31-VII-2011): La nouvelle Constitution traduit la vision "réformiste et clairvoyante" de SM le Roi (Miguel Angel Puyol Garcia, Centre d'études)
- MAP (31-VII-2011): Le Maroc a franchi des étapes importantes pour l'édification d'un Etat démocratique ( Fernando Olivan Lopez, président du Forum hispano-marocain des juristes).
- MAP (15-VII-2011): Exposition photographique sur le Maroc à Séville (Fondation des trois cultures de la Méditerranée)

4. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-ALLEMAGNE
- MAP (18-VII-2011): Le Maroc a réalisé de <grandes avancées démocratiques> (Martin Schultz, député européen)
- MAP (19-VII-2011): Le projet de société mis en Œuvre par le Maroc reflète l'art de tous les possibles dans le monde arabo-musulman (Martin Schultz, député européen)
- MAP (6-VII-2011): le Roi n'a cessé d'insister sur le nouveau concept de l'autorité depuis Son accession au Trône (Sonia Hedjazi, "chercheuse allemande")

5. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-ITALIE
- MAP (4-VII-2011): Une parlementaire italienne d'origine marocaine: les chiffres parlent d'eux-mêmes (Souad Sbai)
- MAP (6-VII-2011): Le Maroc, un des pays phares qui illuminent la région arabo-islamique (Benedetto Adragna, Sénateur italien)
- MAP (12-VII-2011): La nouvelle constitution marocaine procède d'une vision "avancée et moderne" (Onofrio Introna, président du Parlement de la région italienne des Pouilles)
- MAP (13-VII-2011): Le Maroc est un "modèle d'excellence" dans la région (Raffaele Lombardo, président de la région autonome de Sicile)

6. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-ROYAUME UNI
- MAP (2-VII-2011): La presse britannique souligne la satisfaction des Marocains de la nouvelle constitution
- MAP (28-VII-2011): Le Maroc, une plate-forme idéale d'affaires vers l'Afrique et le monde arabe (Allen & Overy)
- MAP (25-VII-2011): Deux grands cabinets d'avocats d'affaires britanniques s'implantent au Maroc

7. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-PORTUGAL
- MAP (4-VII-2011): L'infiltration des salafistes a affaibli le mouvement du 20 février (Raul Braga Pires, chercheur portugais)

8. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-POLOGNE
- MAP (13-VII-2011): Radi s'entretient avec une délégation parlementaire polonaise
- MAP (3-VII-2011): Une délégation de journalistes polonais en visite à Marrakech

9. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-UE-CONSÉIL D'EUROPE-OSCE
- MAP (20-VII-2011): Le Maroc, exemple d'un pays ayant mené des changements démocratiques dans la stabilité (Bernardino Leon, Responsable UE)
- MAP (11-VII-2011): Rodi Kratsa-Tsagaropoulou (vice-présidente du Parlement européen en charge des relations euro-méditerranéennes) salue l'engagement du Maroc en faveur d'une solution pacifique à la question du Sahara
- MAP (11-VII-2011): Le secteur énergétique devrait jouer un rô le-clé dans le partenariat UE-Maroc (Eneko Landaburu, représentant UE au Maroc)
- MAP (19-VII-2011): La nouvelle Constitution est une avancée audacieuse vers la consécration de l'Etat de droit au Maroc (diplomates à l'OSCE)

10. LOBBY PRO MAROCAIN EN RUSSIE
- MAP (2-VII-2011): La presse russe souligne le plébiscite autour de la nouvelle constitution
- MAP (4-VII-2011): Le Roi Mohammed VI conduit des réformes démocratiques au Maroc avec sagesse et clairvoyance ("Newsland", presse russe)

11. LOBBY PRO MAROCAIN AU MAGHREB-TUNISIE
- MAP (21-VII-2011): Les réformes constitutionnelles placent le Maroc sur la voie du progrès (Rached Ghannouchi, leader islamiste tunisien)
- LE SOIR (25-VII-2011): Imarat Al Mouminine est une institution historique et est le cadre idéal pour que le Maroc évolue (Rached Ghannouchi, leader islamiste tunisien)

12. LOBBY PRO MAROCAIN AU MONDE ARABE-SOUDAN-LIBAN
- MAP (5-VII-2011): La nouvelle Constitution fait entrer le Maroc dans une nouvelle ère ("Al Khartoum", journal soudanais)
- MAP (7-VII-2011): Le développement remarquable des provinces du sud, fruit d'une vision claire et globale (Ghassan Ali Outtman, journaliste soudanais)

13. LOBBY PRO MAROCAIN EN AFRIQUE-AFRIQUE DU SUD
- MAP (3-VII-2011): Le Maroc entame une nouvelle ère de démocratie et de prospérité (communauté juive marocaine d'Afsud)

14. LOBBY PRO MAROCAIN EN AMERIQUE HISPANIQUE-PANAMA-COLOMBIE-PEROU-CHILI
- MAP (4-VII-2011): Un journal panaméen souligne le "soutien massif" des Marocains à la nouvelle Constitution ("La Estrella", journal panaméen)
- MAP (8-VII-2011): Les réformes constitutionnelles ne sont pas le fruit du hasard ("El nuevo siglo", journal colombien)
- MAP (19-VII-2011): Le modèle marocain présente une grande avancée en matière de démocratie participative (Hernan Alejandro Olano Garcia dans "El nuevo siglo", journal colombien)
- MAP (18-VII-2011): La nouvelle constitution marocaine "fruit d'un pacte entre toutes les forces politiques" (Juan Velit Granda, dans "El Comercio", journal)
- MAP (12-VII-2011): La réforme constitutionnelle confortera l'image du Maroc dans le monde comme étant un pays développé et ouvert (Carlos Jiménez Macias, président du Groupe de l'Amérique Latine et des Caraïbes-GRULAC à l'Union interparlementaire-UIP)
- MAP (27-VII-2011): L'autonomie, "une voie intéressante pour le règlement définitif de la question du Sahara" (Guido Gilardi, Pdt du Sénat chilien)

15. LOBBY PRO MAROCAIN EN ASIE-INDE-INDONESIE-JAPAN
- MAP (3-VII-2011): La constitutionnalisation de la régionalisation avancée, "la solution idéale à la question du Sahara" ("The Crest", journal indien)
- MAP (3-VII-2011): Le vote à la majorité écrasante pour la constitution, "un pas important sur la voie de la démocratie" au Maroc ("The Time Of India", journal indien)
- MAP (5-VII-2011): La réforme constitutionnelle érige le Maroc en modèle pour le monde arabe (Jakarta Post)
- MAP (6-VII-2011): L'approbation de la nouvelle Constitution consolide l'engagement du Maroc dans la voie de la démocratie (Association d'Amitié Japon-Maroc)

16. LOBBY PRO MAROCAIN EN AUSTRALIE
- MAP (18-VII-2011): Le président du Sénat australien salue les réformes politiques et institutionnelles réalisées au Maroc (John Hogg)

===========================================================
SÁHARA-INFO EN FRANÇAIS ET EN ESPAGNOL/EN FRANCÉS Y EN ESPAÑOL:
http://es.groups.yahoo.com/group/sahara-info/

SAHARA-INFO SEULEMENT EN FRANÇAIS:
http://fr.groups.yahoo.com/group/revue-de-presse-sahara-occidental/

SAHARA-INFO SÓLO EN ESPAÑOL:
http://es.groups.yahoo.com/group/revista-de-prensa-sahara-occidental/

SAHARA-INFO ARABE [ARCHIVE]
http://groups.google.ae/group/sahra_info_arabi
===========================================================

1. LOBBY PRO MAROCAIN AUX USA
http://www.map.ma/fr/sections/lire_aussi/la_reforme_constitut9722/view

La réforme constitutionnelle s'inscrit dans la continuité des efforts entrepris par SM le Roi depuis des années (ambassadeur US)

Rabat, 22/07/11- La réforme constitutionnelle au Maroc s'inscrit dans la continuité des efforts entrepris par SM le Roi Mohammed VI depuis des années, a affirmé l'ambassadeur des Etats-Unis à Rabat, Samuel Kaplan.

La nouvelle Constitution est "une grande consécration des droits de l'Homme et un grand pas vers l'établissement des droits universels", a estimé le diplomate américain dans un entretien vendredi au quotidien +L'Economiste+, soulignant que cette réforme "montre que le pays est sur la bonne voie vers la démocratie".

Evoquant la position de son pays concernant "le printemps arabe", M. Kaplan a indiqué que les Etats-Unis "pensent que les peuples ont le droit de manifester et d'exprimer leurs opinions". "Cette conviction est valable aussi bien dans notre pays que dans les autres", a-t-il dit.

"La manière ou la méthodologie de pratiquer la démocratie revient exclusivement au peuple qui a choisi de l'adopter", a soutenu le diplomate américain.

Commentant la situation en Syrie, M. Kaplan a affirmé que "les Etats-Unis font de leur mieux pour faire retrouver à ce pays sa stabilité". "Le peuple syrien a le droit de descendre dans les rues", a-t-il insisté.

Concernant la Libye, il a rappelé que le secrétaire d'Etat américain à la défense avait manifesté clairement l'inquiétude de Washington quant à la situation humanitaire dans ce pays. "L'idée selon laquelle les Etats Unis auraient des visées sur le pétrole libyen est fausse", a-t-il tenu à préciser.

M. Kaplan a en outre abordé le conflit au Proche-Orient, relevant que les Etats-Unis essaient "chaque fois de faire converger les positions des Israéliens et Palestiniens. Mais cela est très difficile".

S'agissant de la question du terrorisme, le diplomate américain a estimé que l'"élimination de Oussama Ben Laden est un grand coup porté aux mouvements terroristes qui, aujourd'hui, ont du mal à trouver un autre leader et à recruter d'autres terroristes".

Dernière modification 22/07/2011 12:27

-------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_nouvelle_constitu9250/view

La nouvelle constitution marocaine, "porteuse d'une plus grande ouverture et d'unedémocratie consolidée au Maroc" (Shelley Berkley, Congreswoman US)

Washington - La nouvelle constitution marocaine, adoptée à l'issue d'une consultation référendaire sanctionnée par un OUI massif, est "porteuse d'une plus grande ouverture et d'une démocratie consolidée au Maroc", a déclaré la congreswoman américaine Shelley Berkley.

"Je suis encouragée par les résultats de la consultation référendaire qui a entériné les réformes constitutionnelles précédemment annoncées par le Roi Mohammed VI", a souligné Mme Berkely, représentante démocrate du 1er district de l'Etat du Nevada, dans un communiqué dont la MAP a obtenu copie mercredi.

Ces réformes, a-t-elle insisté, sont de nature "à faire entrer le Maroc dans le concert des démocraties du monde", estimant que les efforts du Maroc en matière de réformes "méritent le soutien des Etats-Unis afin que cette transition puisse avoir lieu dans un environnement constructif qui consolide davantage l'alliance importante entre Rabat et Washington et apporte une plus grande stabilité à la région".

La déclaration de Mme Berkely intervient après celles de nombre de ses collègues aussi bien républicains que démocrates, qui avaient soutenu qu'avec la nouvelle constitution, le Maroc se positionne, encore une fois, en tant que "modèle à suivre en matière de réformes positives" dans la région arabe.

Ainsi, la Présidente de la Commission des affaires étrangères à la Chambre basse du Congrès et chef de file du parti républicain, Ileana Ros-Lehtinen, avait salué "les mesures proactives" contenues dans la nouvelle constitution marocaine qui visent à "consolider le rô le du Parlement, promouvoir la liberté de pensée et les valeurs des droits de l'Homme et garantir l'indépendance de la justice et le libre exercice des cultes".

"Je tiens à féliciter le Royaume du Maroc pour les progrès qu'il a pu réaliser en matière de consolidation des principes démocratiques que sont l'égalité, des élections libres et transparentes et l'Etat de droit", avait affirmé, de son cô té, Mario Diaz-Balart, représentant de l'Etat de Floride à la Chambre des représentants.

La Secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, avait, dans le même contexte, souligné que les réformes annoncées, le 9 mars dernier, par SM le Roi Mohammed VI constituent "un modèle pour les autres pays de la région" et "sont porteuses de grandes promesses d'abord et avant tout pour le peuple marocain".

"Au moment où certains pays adoptent une approche unidimensionnelle, Sa Majesté le Roi a initié des réformes globales aux plans économique, social et politique", avait souligné, en mars dernier, le chef de la diplomatie US lors d'une conférence de presse conjointe au Département d'Etat, avec son homologue marocain, Taib Fassi Fihri.

Dernière modification 20/07/2011 17:14

------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_nouvelle_constitu4389/view

La nouvelle constitution enracine davantage les principes démocratiques au Maroc (Dov Zakheim, ancien sous-secrétaire américain à la Défense (2001-2004) sous l'administration du président Georges W. Bush)

Washington, 27/07/11- Avec l'adoption d'une nouvelle constitution, qui enracine davantage les principes démocratiques et reconnait la diversité culturelle, linguistique et identitaire du Maroc, le Royaume s'engage davantage sur la voie de la démocratie, souligne mercredi Dov Zakheim, ancien sous-secrétaire américain à la Défense (2001-2004) sous l'administration du président Georges W. Bush.

La nouvelle constitution marocaine, adoptée à l'issue d'un scrutin référendaire démocratique et transparent sanctionné par un OUI massif, vient encore une fois démontrer la mobilisation populaire derrière SM le Roi Mohammed VI, relève cet ancien responsable américain, dans une tribune publiée sur les colonnes du "National Interest", publication US spécialisée dans la politique étrangère et les affaires internationales.

La nouvelle Loi fondamentale reconnait aussi l'Amazigh en tant que langue officielle du pays et met en valeur son identité plurielle dans ses affluents arabo-islamiques, amazigh, saharo-africain, andalou, hébraïque et méditerranéen, poursuit l'auteur de cet article, intitulé "Le Jasmin éclot à Marrakech".

Evoquant par ailleurs l'invitation adressée au Maroc pour rejoindre le Conseil de coopération du Golfe (CCG), l'ancien responsable US souligne qu'il s'agit là d'une reconnaissance additionnelle de la stabilité du Royaume et de l'ampleur des avancées démocratiques réalisées par le Maroc sous la conduite de Sa Majesté le Roi.

Dernière modification 27/07/2011 14:27

------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_maroc_un_modele/view

Le Maroc, un "modèle pour les transitions politiques pacifiques" dans le monde arabe (New York Times)

Washington- Le vote "massif" du peuple marocain en faveur de la nouvelle constitution a permis au Maroc de mettre en place "un modèle pour les transitions politiques pacifiques dans le monde arabe", conférant ainsi au Royaume un "rôle régional nouveau" fait d'"opportunités" et de "responsabilités", écrit mardi le New York Times.

"Pour la première fois, depuis le début du Printemps arabe, un peuple adhère massivement aux réformes constitutionnelles annoncées par son leader (...) en vue notamment de renforcer les pouvoirs du Premier ministre issu du parti arrivé premier aux élections législatives", note le journal américain de référence, en qualifiant la consultation référendaire du 1er juillet d'"événement le plus significatif qu'à connu la région arabe dernièrement".

Tout en mettant en avant "le grand optimisme qui est, aujourd'hui, de mise dans le Royaume", le New York Times fait observer que "des millions de Marocains ont ainsi fait part de leur désir pour davantage de liberté et d'opportunité".

La publication rappelle, dans ce contexte, que l'ensemble des principaux partis politiques d'opposition représentés au parlement avaient soutenu le projet de nouvelle constitution, notant que les vecteurs audiovisuels avaient été, sans exclusive, mis à la disposition des différents acteurs de la vie politique marocaine pour exprimer leurs visions vis-à-vis du projet de nouvelle loi fondamentale.

"Cette ouverture est perçue au Maroc comme étant une force de modération", relèvent à ce propos les auteurs de cet éditorial, Ahmed Charai, éditeur de la revue "L'Observateur" et de la version francophone de "Foreign Policy Magazine" et le journaliste américain Joseph Braude auteur de l'ouvrage "The Honored dead, A Story of Friendship, Murder and the Search for Truth in the Arab World" (les morts honorés, une histoire d'amitié, de meurtres et de quête de la vérité dans la monde arabe).

Le New York Times soutient, par ailleurs, que "le Maroc a depuis toujours été perçu comme étant un partenaire constructif dans les questions concernant la région du Moyen-Orient et d'Afrique du nord", en mettant en exergue l'importance pour les Etats Unis et leurs alliés de l'émergence de ce Maroc nouveau dans le contexte régional arabe actuel.

Dernière modification 12/07/2011 10:21

---------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_maroc_offre_une_r/view

Le Maroc offre une réponse "unique" aux aspirations à la démocratie dans la région arabe (New York Times)

Washington, 12/07/11- Suite au OUI massif ayant sanctionné le référendum constitutionnel du 1er juillet, le Maroc a offert une réponse "unique" aux aspirations à la démocratie dans la région arabe, écrit lundi le New York Times, soulignant, dans ce contexte, la "vision à long terme" de SM le Roi Mohammed VI.

"Suite à cette consultation référendaire, les pouvoirs des responsables élus seront renforcés", note la publication américaine de référence, faisant observer que l'approche pondérée qui préside à ce processus de réformes politiques constitue une "alternative" et un "contrepoids" aux confrontations sanglantes qui entachent le Printemps arabe.

Citant un professeur à l'institut de recherche de Lyon pour les études politiques, le New York Times soutient qu'il est "certain que des gouvernements arabes seront inspirés par cette stratégie réussie" dans le but de satisfaire les aspirations démocratiques de leurs peuples.

Le processus de réformes au Maroc, relève par ailleurs l'auteur de l'article Nadim Auda, s'inscrit dans le cadre d'une logique de consolidation dans la mesure où SM le Roi Mohammed VI avait, dès Son accession au Trô ne, initié des réformes visant la modernisation du pays, à travers notamment le nouveau code de la famille et la promotion des droits de la femme.

Dernière modification 12/07/2011 08:36

----------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_chaine_us_fox_new/view

La chaîne US Fox News souligne "les grandes avancées du Maroc"

New York, 07/07/11 - Une foule immense de jeunes marocains en liesse scandant à tue-tête "Tous pour le Roi", "Oui à la Constitution": C'est sur cette image qualifiée de "Happy Hours (heures joyeuses)", que la chaîne de TV américaine FoxNews.com à New York a clôturé, mercredi soir, son émission intitulée "Maroc, les grandes avancées", immortalisant le plébiscite autour de la nouvelle Constitution.

Recevant des membres de "Morocco Tomorrow", une organisation basée à New York, qui réunit de jeunes professionnels marocains établis aux Etats-Unis, au Canada et en Europe, la chaîne locale, s'est arrêtée, lors de cette interview de 15mn sur FoxNews.com, sur l'importance du taux de participation (plus de 73 pc) et du vote en faveur du projet de la Loi fondamentale.

"Comparé aux soubresauts qui secouent les pays dans la région, le Maroc paraît différent" et le "Roi du Maroc semble être très populaire", a dit la présentatrice impressionnée par ces images "très fortes" de célébration, estimant que ce qui se passe actuellement au Maroc est "très significatif" et "mérite d'être largement médiatisé".

SM le Roi Mohammed VI a été à "l'écoute de son peuple et est allé au-delà de ses espérances", a expliqué Narjiss Oughla, jeune diplô mée de l'université du New Jersey, soulignant le caractère pacifique des manifestations qui se sont déroulées dans le Royaume au plus fort des soulèvements dans la région.

Le Maroc reste une "exception" dans la région, a-t-elle insisté, citant pêle-mêle la liberté de culte, des médias, la parité homme/femme.

Pour Hicham Enhaili, fondateur de "Morocco Tomorrow" et officiant dans le domaine des affaires, la bonne gouvernance qui figure parmi les grands axes de la nouvelle Constitution permettra davantage de transparence et plus de responsabilités.

"L'économie aura plus de transparence, ceci engendrera plus de responsabilité. De ce fait, nous aurons une meilleure économie qui générera plus d'emplois" pour les jeunes, a-t-il estimé, se disant convaincu qu'à l'avenir "d'autres pays verront le Maroc comme un exemple de démocratie dans la région".

Dernière modification 08/07/2011 09:13

--------------->
http://www.map.ma/fr/sections/accueil/referendum__le_wall/view

Référendum: Le Wall Street Journal met en exergue un résultat sans appel, fruit d'une adhésion populaire massive

Washington, 5/07/11- L'adhésion populaire massive au référendum sur la constitution a été sanctionnée par un verdict "sans appel", qui commande le respect des différents intervenants sur la scène politique nationale marocaine, écrit mardi le Wall Street Journal, dans sa page éditoriale.

"Le référendum sur la constitution a été massivement adopté vendredi dernier sur le score sans appel de plus de 98 pc", souligne la publication des milieux des affaires et proche des cercles de prise de décision aux Etats Unis.

Le taux de participation, qui a dépassé les 73 pc et le résultat qui s'en est suivi, dénotent la "logique" qui marque le verdict populaire, poursuit l'auteur de l'article, ajoutant que la nouvelle Constitution enracine davantage la démocratie dans le Royaume en consolidant le contrô le et l'équilibre des pouvoirs.

Le Wall Street Journal soutient, dans ce contexte, que le vote sans équivoque des Marocains en faveur du +Oui+ représente un "pas en avant sur la voie de la Monarchie constitutionnelle".

La publication fait observer, par ailleurs, que la logique démocratique suppose que l'opposition se doit d'"assumer sa responsabilité" en acceptant la volonté de la majorité qui s'est prononcée largement en faveur de la nouvelle Loi Fondamentale du pays.

Les Etats-Unis d'Amérique avaient, rappelle-t-on, fait part de leur "soutien au peuple et le leadership marocains dans leurs efforts visant la consolidation de l'Etat de droit et des droits de l'Homme et la promotion de la bonne gouvernance".

"Les Etats-Unis saluent le référendum constitutionnel du 1er juillet et apportent leur soutien au peuple et au leadership marocains dans leurs efforts visant la consolidation de l'Etat de droit et des droits de l'Homme, la promotion de la bonne gouvernance, ainsi qu'un engagement à long terme en faveur des réformes démocratiques tenant compte de l'équilibre des pouvoirs", avait souligné le chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton.

Dernière modification 05/07/2011 18:22

---------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/nouvelle_constitutio_1/view

Nouvelle constitution : "USA Today" met en avant les enseignements pour le monde arabe

Washington, 05/07/11- Suite à la victoire "sans appel" du OUI au référendum sur la constitution, le journal américain +USA Today+ a mis en avant, mardi, les enseignements que le monde arabe peut tirer de la nouvelle constitution marocaine.

"La nouvelle constitution garantit davantage de pouvoirs au parlement élu et établit un système judiciaire indépendant", explique le journal américain à grand tirage, en mettant l'accent sur la tradition de pluralisme politique qui distingue le Maroc dans son environnement régional.

Depuis son indépendance, le Maroc a toujours eu des partis politiques et des syndicats indépendants, ce qui a été de "bonne augure" pour les réformes politiques dans le Royaume, estime David Otaway, membre éminent du centre de recherche américain Woodrow Wilson, cité par USA Today.

L'ancien représentant permanent des Etats-Unis aux Nations Unies, sous l'Administration Bush, John Bolton, note, dans ce contexte, que les pays arabes "suivent de près ce qui se passe au Maroc (...) et prospectent les voies et moyens leur permettant de reproduire l'expérience marocaine" en matière réformes politiques.

Les Etats-Unis d'Amérique avaient, rappelle-t-on, fait part de leur "soutien au peuple et au leadership marocains dans leurs efforts visant la consolidation de l'Etat de droit, des droits de l'Homme et de la promotion de la bonne gouvernance".

"Les Etats-Unis saluent le référendum constitutionnel du 1er juillet et apportent leur soutien au peuple et au leadership marocains dans leurs efforts visant la consolidation de l'Etat de droit et des droits de l'Homme, la promotion de la bonne gouvernance, ainsi qu'un engagement à long terme en faveur des réformes démocratiques tenant compte de l'équilibre des pouvoirs", avait souligné, samedi dernier, le chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton.

Dernière modification 05/07/2011 14:21

------------------>
http://www.map.ma/fr/sections/politique/victoire_du_oui_au_r/view

Victoire du OUI au Référendum: "Le Roi Mohammed VI, un réformateur et un monarque moderne" (CNN)

Washington, 4/07/11- SM le Roi Mohammed VI est "un réformateur et un monarque moderne", a souligné lundi la chaîne américaine d'information en continu CNN, dans une analyse sur le OUI massif et sans appel ayant sanctionné le référendum constitutionnel, ajoutant que la nouvelle constitution augure d'"une nouvelle ère faite de libertés consolidées".

"Le cas du Maroc donne de l'espoir et promet le progrès", estime l'auteur de cette analyse, Elise Labott, qui s'est rendue récemment dans le Royaume, rappelant que l'élaboration du projet de nouvelle constitution s'était faite en concertation avec un large éventail de partis politiques et d'organisations de la société civile.

En vertu de la nouvelle constitution, le gouvernement sera responsable devant le parlement, la justice sera indépendante et les droits de la femme et des minorités seront garantis, note par ailleurs CNN.

Dernière modification 04/07/2011 20:19.

-------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/lire_aussi/referendum_constitut7778/view

Référendum constitutionnel: Le New York Post met en avant un OUI "impressionnant" entérinant des "réformes significatives"

Washington, 06/07/11- Le référendum sur le projet de nouvelle constitution a été sanctionné, vendredi dernier, par un OUI "impressionnant" entérinant des "réformes significatives", dans le cadre d'un processus "à même de devenir un modèle de transition démocratique dans la région arabe", écrit mercredi le New York Post.

"Le Maroc a franchi un pas significatif qui est à même de devenir un modèle pour la transition démocratique dans la région arabe", souligne la publication américaine dans un éditorial intitulé "Un modèle pour le Moyen-Orient", en expliquant que "la consolidation des pouvoirs des responsables élus au Maroc constitue un fait unique dans la région".

Le New York Post met en exergue, dans ce cadre, le caractère "prometteur" et "pacifique" de l'expérience démocratique marocaine dans un environnement régional en proie à des tumultes sociopolitiques, faisant observer que l'aboutissement du référendum constitutionnel s'inscrit dans une logique de consolidation grâce aux réformes initiées par SM le Roi Mohammed VI depuis Son accession au Trô ne.

L'auteur de l'éditorial, Benny Avny, relève que la nouvelle Loi Fondamentale du Maroc, validée par plus de 98 pc des votants, renforce les pouvoirs du Premier ministre, consolide davantage les droits des femmes et des minorités, "fait rare dans la région", et érige l'Amazigh au rang de langue nationale aux cô tés de l'Arabe.

Le New York Post souligne qu'avec l'organisation du référendum constitutionnel, sanctionné par un verdict affirmatif sans appel, le Royaume du Maroc a franchi "un pas significatif vers la démocratie qui a valeur de modèle pour la région, en droite ligne des valeurs célébrées en occident".

Dernière modification 06/07/2011 15:42

------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/referendum_au_maroc/view

Référendum au Maroc: La radio publique américaine "NPR" met en avant la victoire "impressionnante" et "sans appel" du OUI (Lourdes Garcia-Navarro)

Washington, 02/07/11- La radio publique américaine "NPR" a mis en avant, samedi, la victoire "impressionnante" et "sans appel" du OUI au référendum sur le projet de nouvelle constitution, présenté le 17 juin par SM le Roi Mohammed VI.

"Avec un taux de 98,50 pc, le OUI a remporté une victoire impressionnante et sans appel sur la base d'un taux de participation de 73,46 pc", a souligné l'envoyée spéciale de "NPR" à Casablanca, Lourdes Garcia-Navarro.

Les Marocains, a-t-elle ajouté, ont ainsi fait part d'un soutien "massif" audit projet et démontré qu'ils perçoivent la nouvelle constitution comme étant "un développement positif".

"NPR", qui touche plus de 26 millions d'auditeurs par semaine, a rappelé que cette nouvelle constitution "renforce les pouvoirs du Premier ministre, qui sera désormais choisi au sein du parti politique arrivé en tête des élections législatives, consacre clairement les droits de la femme et élève l'Amazigh au rang de langue nationale".

Réagissant à la tenue de cette consultation référendaire, le Département d'Etat avait qualifié ce scrutin de "pas important dans le développement démocratique que connait le Maroc", en félicitant le peuple et le leadership marocains pour le déroulement "pacifique" du référendum.

"Nous félicitons le peuple et le leadership marocains pour le déroulement pacifique de ce référendum", avait déclaré vendredi Mark Toner, un porte-parole du Département d'Etat, lors du point de presse quotidien.

Et d'affirmer:"Nous avons le sentiment que ce référendum a offert au peuple marocain l'opportunité d'exprimer les différentes opinions sur les propositions contenues dans le discours du Roi Mohammed VI du 9 mars dernier".

Dernière modification 03/07/2011 10:51

------------------>
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_caractere__decis/view

Le caractère " décisif " des réformes constitutionnelles au Maroc mis en exergue sur Voice of America

Washington, 17/07/11- Le caractère "important et décisif" des réformes constitutionnelles au Maroc ont été mis en exergue, samedi, sur les ondes de la radio Voice of America qui voit dans l'expérience marocaine un " modèle " dans la région arabe.

" Les réformes constitutionnelles au Maroc font date" a-t-on souligné lors d'une table ronde sur les réformes démocratiques au Maroc et en Egypte et leur impact sur le monde arabe.

La chaine s'est arrêtée sur les changements " significatifs " contenus dans la nouvelle constitution, notant que cette loi fondamentale prévoit, entre autres, le renforcement des pouvoirs du Premier ministre qui sera désigné au sein du parti arrivé en tête des élections de la Chambre des représentants du parlement, la consolidation des droits de la femme et la reconnaissance de l'amazigh comme langue officielle.

L'aboutissement de l'expérience marocaine " pourrait servir de modèle dans la région ", a relevé Voice of America.

" Le premier juillet (date de la tenue du référendum sur la nouvelle constitution) représente une date charnière dans les efforts du Maroc pour l'édification de l'Etat de droit et la consolidation de la bonne gouvernance ", a affirmé, pour sa part Leila Hanafi, une jeune marocaine directrice de programme au World Justice Project, qui a pris part à cette émission.

L'intervenante a notamment mis en avant l'adhésion populaire massive à la nouvelle constitution qui se traduit par un taux de plus de 98 pc en faveur de ce texte et exprimé lors de la dernière consultation référendaire, ajoutant que la nouvelle loi fondamentale a également recueilli un soutien sur le plan international, dont celui du Secrétaire général des Nations-Unis qui avait fait part de son appréciation des réformes menées par SM le Roi.

Dernière modification 17/07/2011 10:24

------------------>
http://www.map.ma/fr/sections/politique/reformes__le_maroc/view

Réformes: Le Maroc, un "modèle" pour les pays arabes (Richmond Times-Dispatch, journal US)

Washington- Le Maroc est un "modèle" pour les pays arabes, secoués par des convulsions sociales violentes, souligne le journal US Richmond Times-Dispatch, saluant la vision "éclairée" de SM le Roi Mohammed VI.

"Le Maroc est à même de devenir un exemple positif pour les pays de la région", estime la même source, rappelant que le Souverain a proposé une "réforme institutionnelle soumise au peuple dans le cadre d'une consultation référendaire".

Cette mesure a été adoptée par une "écrasante" majorité, relève encore la publication américaine, qui note que la nouvelle loi fondamentale renforce les pouvoirs des représentants élus.

"La réforme du Maroc semble entre de bonnes mains, grâce au Roi Mohammed VI", écrit le journal.

D'après la même source, l'aboutissement de ces changements au Maroc "ouvrira la voie a d'autres réformes dans la région".

Et de souligner que "le Maroc jouit d'une réputation de tolérance et a su faire face au radicalisme religieux qui sévit ailleurs".

Dernière modification 14/07/2011 17:25

------------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/accueil/referendum__la_confe/view

Référendum: La conférence des Présidents des principales organisations juives aux Etats Unis félicite SM le Roi

Washington- La Conférence des Présidents des principales organisations juives aux Etats Unis a félicité SM le Roi Mohammed VI suite au vote massif des Marocains en faveur d'une nouvelle constitution, "qui prévoit des réformes démocratiques essentielles et reflète la richesse et la diversité des affluents de l'identité nationale (marocaine), y compris celui représenté par la communauté juive".

"La nouvelle constitution reflète aussi la tolérance de la société marocaine que Sa Majesté le Roi n'a eu de cesse de promouvoir, ainsi que les relations cordiales liant la communauté juive à la société marocaine", ont souligné mardi le Président et le vice-président exécutif de ladite Conférence respectivement Richard B. Stone et Malcolm I. Hoenlein.

La conférence des Présidents des principales organisations juives aux Etats Unis a, d'autre part, relevé sur son site électronique que le Royaume du Maroc "demeure un havre de stabilité dans une région arabe en proie à des tumultes" sociopolitiques.

Dernière modification 05/07/2011 18:19

----------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/referendum__foreign/view

Référendum: Foreign Policy Magazine souligne l'engagement résolu de SM le Roi Mohammed VI en faveur de la modernité

Washington, 5/07/11 -. La publication américaine Foreign Policy Magazine a souligné, mardi, l'engagement "résolu et de longue date" de SM le Roi Mohammed VI en faveur de la modernité, suite à l'adoption de la nouvelle constitution marocaine, soulignant l'audace d'un processus de réformes sans pareil dans la région arabe.

"Le Maroc a franchi, vendredi dernier, un pas important en adoptant les réformes constitutionnelles", note le magazine américain, en mettant en exergue "l'engagement pondéré du Roi Mohammed VI sur la voie du référendum constitutionnel sanctionné par un vote affirmatif en faveur du OUI à plus de 98 pc".

Dans le même sillage, le Wall Street Journal avait, le même jour, noté que l'adhésion populaire massive au référendum sur la constitution a été sanctionnée par un verdict "sans appel", qui commande le respect des différents intervenants sur la scène politique nationale marocaine.

Le taux de participation, qui a dépassé les 73 pc et le résultat qui s'en est suivi, dénotent la "logique" qui marque le verdict populaire, avait souligné la publication proche des milieux d'affaires et des centres de prise de décision, ajoutant que la nouvelle Constitution enracine davantage la démocratie dans le Royaume en consolidant le contrô le et l'équilibre des pouvoirs.

Suite à la victoire "sans appel" du OUI au référendum sur la constitution, le journal américain USA Today a, pour sa part, mis en avant, mardi, les enseignements que le monde arabe peut tirer de la nouvelle constitution marocaine.

"La nouvelle constitution garantit davantage de pouvoirs au parlement élu et établit un système judiciaire indépendant", explique le journal américain à grand tirage, en mettant l'accent sur la tradition du pluralisme politique qui distingue le Maroc dans son environnement régional.

Dernière modification 05/07/2011 20:53

-------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_president_de_free/view

Le président de Freedom House loue l'action de SM le Roi, souligne l'"exemplarité" de l'expérience marocaine (David Kramer)

Washington, 11/07/11- Suite au verdict "retentissant" du référendum du 1er juillet sur la Constitution, David Kramer, président de Freedom House, une des principales ONG américaines des droits de l'Homme, a loué l'action de SM le Roi Mohammed VI et mis en avant l'"exemplarité" de l'expérience marocaine en matière de réformes constitutionnelles.

"Le référendum sur le projet de nouvelle Constitution a été sanctionné par un vote retentissant, à l'issue d'un processus consultatif inclusif", a souligné, lundi à Washington, le président de cette ONG qui oeuvre, de par le monde, à la promotion des libertés d'expression, d'association et de culte, ainsi qu'à la consolidation des droits de la femme.

S'exprimant lors d'une rencontre sur les réformes constitutionnelles dans le Royaume, abritée par le German Marshall Fund (GMF), un think tank basé dans la capitale fédérale US, David Kramer a fait observer que le Souverain a répondu aux aspirations de Son peuple et "fait la démonstration qu'une autre voie est possible" dans un monde arabe en proie à des convulsions sociopolitiques.

Tout en qualifiant la tenue d'un référendum constitutionnel de "pas positif", il a affirmé que le Maroc "demeure ainsi sur sa trajectoire d'évolution pacifique", qui, selon lui, mérite d'être reproduite dans d'autres pays arabes.

Le panel ayant animé cette rencontre était composé de Driss Yazami, président du Conseil national des droits de l'Homme (CNDH), Enders Wimbush, directeur des relations internationales et des libertés civiles au GMF et de Leila Hanafi, directrice de programme au World Justice Project.

Dernière modification 12/07/2011 09:42

-------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/nouvelle_constitutio/view

Nouvelle constitution: Le Maroc se démarque en tant que "modèle" pour la région MENA (Association du Barreau Américain)

Washington, 14/07/11- Avec l'adoption de la nouvelle constitution, le Maroc, qui a toujours été à l'avant-garde des réformes, se démarque en tant que "modèle" pour la région du Moyen-Orient et d'Afrique du nord (MENA), a déclaré Claude Zullo, conseiller principal pour la région MENA de l'Association du Barreau Américain (ABA).

"La nouvelle constitution, adoptée dans un esprit consensuel, constitue en effet un pas significatif qui ne manquera pas de consolider le processus de démocratisation au Maroc", a souligné M. Zullo qui a modérée une rencontre, tenue mercredi à Washington, sur les réformes constitutionnelles dans le Royaume avec la participation notamment du Président du Conseil national des droits de l'Homme, M. Driss El Yazami.

Cette rencontre a, en effet, été l'occasion de mettre en avant la "dynamique constituante" ayant présidé à l'élaboration de la nouvelle constitution, qualifiée de "véritable charte des droits fondamentaux et des libertés" et de vecteur consacrant "la démocratie participative", rappelle-t-on.

"Nous avons reçu pas moins de 200 mémorandums émanant des partis politiques, des syndicats et des organisations représentant la société civile", avait souligné M. El Yazami, notant que la nouvelle Loi fondamentale, qui contient 50 articles relatifs aux droits de l'Homme sur 180, vient consacrer la démocratie citoyenne et participative et les principes de bonne gouvernance et de la corrélation entre la responsabilité et la reddition des comptes.

Le nouveau texte, qui est le fruit d'une dynamique de réformes qui n'a pas attendu le "Printemps arabe" pour se mettre en place, est le reflet des "avancées essentielles" réalisées par le Maroc en matière des droits de l'Homme, du travail et des recommandations de l'Instance Equité et Réconciliation (IER), de l'histoire millénaire du Maroc faite de pluralisme, et de diversité culturelle, elle même l'expression des différents affluents constitutifs de l'identité marocaine, avait-t-il encore relevé.

Dernière modification 14/07/2011 12:12

------------------>
http://www.map.ma/fr/sections/accueil/225e_anniversaire_du/view

225è anniversaire du Traité d'amitié maroco-américain," le plus ancien jamais signé par les Etats Unis" (Atlantic Council)

Washington - Le 15 juillet 2011 marque le 225è anniversaire du Traité de paix et d'amitié maroco-américain, "le plus ancien jamais signé par les Etats Unis avec un pays tiers", écrit vendredi Peter Pham, Directeur du Centre Michael Ansari pour l'Afrique relevant du Think Tank américain Atlantic Council.

"Le 15 juillet 1786, correspondant au 18 du mois de Ramadan 1200 de l'Hégire, l'émissaire américain Thomas Barclay a été reçu par son interlocuteur marocain Taher Ben Abdelhack Fennich, qui lui a remis le protocole définitif du Traité de paix et d'amitié entre les deux pays", rappelle Peter Pham dans un article publié à cette occasion sur le site de l'Atlantic Council.

L'auteur de cette contribution précise qu'une traduction certifiée des articles dudit document a été par la suite signée par John Adams et Thomas Jefferson, en leur qualité de ministres plénipotentiaires, qui allaient par la suite devenir respectivement 2è et 3è présidents de la jeune république américaine. Le 18 juillet 1787, le congrès des Etats Unis appose son sceau ratifiant ledit traité.


+Un traité porteur d'enseignements encore valables aujourd'hui+.

"Le succès à long terme du partenariat maroco-américain est porteur d'enseignements encore valables de nos jours, au moment où Washington cherche à forger des liens avec les pays africains et particulièrement ceux parmi ces pays qui longent la cô te atlantique du contient noir", soutient Peter Pham

Soulignant que le Maroc fut la première nation a reconnaitre la jeune république américaine en décembre 1777, comme l'avait d'ailleurs rappelé le Président Barack Obama dans son discours du Caire, Peter Pham relève que le traité de paix et d'amitié, intervenu une dizaine d'années plus tard, couvrait une large palette juridique: des relations diplomatiques, à la non-agression, en passant par l'accès aux marchés respectifs, sur la base de la clause de la Nation la plus favorisée.

Pham relève, d'autre part, que les intérêts sécuritaires ont aidé à consolider les autres aspects du Traité, expliquant que le dernier article à être rattaché à ce document fut une provision qui a été bénéfique à la jeune nation américaine, à un moment où ses bateaux de commerce étaient la cible des bâtiments de guerre européens.

+Le Maroc, un allié clé des Etats Unis dans la région+.

"Cette protection a évolué à travers les siècles au point où le Maroc fait désormais partie d'une poignée de pays qui se sont vus attribuer le statut d'allié majeur hors OTAN des Etats Unis", fait observer l'auteur qui a écrit plusieurs essais géostratégiques sur l'Afrique et la région du Maghreb et du Sahel.

Et de souligner que "la signature il y a plus de deux siècles de ce Traité d'amitié et de partenariat met en avant la vision à long terme du Sultan Mohammed III et les efforts dans ce sens de George Washington, Jefferson et Adams (...) visant à sceller une relation étroite".

Le Maroc, note par ailleurs Peter Pham, demeure un pays "allié clé, modéré et réformateur" des Etats Unis dans la région du Maghreb, ainsi qu'une plateforme géostratégique pour Washington dans les relations qu'il souhaite forger avec les pays de la cô te atlantique africaine.

Dernière modification 15/07/2011 18:27

------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/sahara__des_experts/view

Sahara: Des experts US appellent l'Algérie et le Polisario à "se soumettre au verdict de l'histoire et de la réalité sur le terrain" (Joe Grieboski-Institut américain pour la religion et les politiques publiques, Peter Pham-Atlantic Council)

Washington- Des experts américains en relations internationales ont appelé, lundi à Washington, l'Algérie et le Polisario à se soumettre "au verdict de l'histoire et de la réalité sur le terrain" dans le but de trouver une solution au conflit du Sahara, qui, mettent-ils en garde, donne des ouvertures à une intensification "déstabilisatrice pour toute la région" des activités d'Al-Qaeda dans le Maghreb Islamique (AQMI).

Par Fouad ARIF

"Au moment où le Maroc fait preuve <d'ouverture et de transparence> pour ce qui est de la situation des droits de l'Homme et de l'évolution de son processus démocratique, on remarque à ce sujet un manque de volonté manifeste de la part de l'Algérie et du Polisario", a déclaré à la MAP Joe Grieboski, Président fondateur de l'Institut américain pour la religion et les politiques publiques (IRPP), en déplorant "les abus dont souffrent les populations parquées dans des conditions inhumaines dans les camps de Tindouf".

Le Président de l'IRPP a, dans ce contexte, appelé les Nations Unies et le Conseil de sécurité "à mettre Alger et le Polisario face à leurs responsabilités", seul moyen, soutient-il, de "donner du sens" aux pourparlers informels sur le Sahara, dont le 8ème round se tient du 19 au 21 juillet à Manhasset, en banlieue newyorkaise, sous l'égide de l'ONU.

Dans l'absence d'une telle démarche, "et Alger et les <séparatistes> persisteront dans leur déni de la vérité aussi bien historique que factuelle", a-t-il dit.

Evoquant les <informations> faisant état d'infiltration <d'éléments du Polisario> en Libye pour aider les forces pro-Kadhafi à faire plier la rébellion, dont la direction politique vient d'être reconnue par le groupe de contact, Joe Brieboski fait observer que "toute intention malveillante du Polisario dans la crise libyenne le met en confrontation directe avec les Etats-Unis et les pays de l'OTAN".

+Le Plan marocain d'<autonomie> <seule> issue <réaliste> au conflit du Sahara

Il a, d'autre part, averti que "le manque de volonté de la part de l'Algérie et du Polisario à s'inscrire dans une solution politique de compromis en vue de la résolution du conflit du Sahara donne une ouverture à AQMI pour tisser sa toile dans la région du Maghreb et du Sahel, ce qui se traduit par "l'émergence d'une situation sécuritaire très critique pour la communauté internationale".

"L'impasse dans laquelle se trouve la question du Sahara et la crise libyenne offre en effet à AQMI l'opportunité d'intervenir militairement et politiquement dans les pays de la région", a-t-il souligné, notant que la précarité de la situation humanitaire et des droits de l'Homme dans les camps de Tindouf "constitue l'outil de recrutement parfait pour la franchise d'Al-Qaeda dans cette partie de l'Afrique du nord par lequel elle veut porter atteinte au modèle <démocratique> marocain".

Il a, par ailleurs, relevé que le peuple marocain en général et les populations des <provinces du sud> ont voté massivement en faveur du OUI lors du référendum sur la nouvelle constitution, "au moment même où les <séquestrés> dans les camps de Tindouf se soulèvent pour réclamer le changement et leurs droits les plus élémentaires".

"C'est pour toutes ces raisons, que la seule solution au conflit du Sahara est bel et bien le plan marocain d'<autonomie> grâce à son caractère <réaliste et pratique>", a estimé le Président fondateur de l'Institut américain pour la religion et les politiques publiques.

Dans une déclaration similaire, Peter Pham, Directeur du Centre Michael Ansari pour l'Afrique relevant du Think Tank américain Atlantic Council, convient que "les pourparlers informels resteront infructueux si l'Algérie et le Polisario persistent dans leur blocage systématique et dans leur déni de la <réalité> sur le terrain".

"La réalité, a-t-il expliqué, est que l'écrasante majorité des Sahraouis a fait montre de sa pleine adhésion au processus démocratique du Maroc en participant, dans des proportions inégalées dans l'ensemble du Royaume, dans les différents scrutins et notamment lors du référendum sur la nouvelle constitution du 1 er juillet".

Sur la base de ce constat, la communauté internationale "se doit désormais de faire en sorte pour améliorer la situation des populations qui dépérissent dans les camps de Tindouf au mépris des dispositions des conventions internationales pertinentes".

Peter Pham a rappelé, d'autre part, que "mis à part la période de l'occupation espagnole, le Sahara a <toujours> été <historiquement et dans les fais> partie intégrante du Royaume du Maroc", notant qu'"au-delà de cette <vérité>, le Maroc est aujourd'hui un modèle de réforme pour toute la région arabe, comme en témoigne la dernière consultation référendaire".

+Un "arc d'instabilité" qui s'étend de la mer rouge à l'Atlantique

La communauté internationale, a insisté cet auteur d'essais géostratégiques sur l'Afrique du nord et la région du Sahel, "se doit de tenir compte du fait que la perduration du conflit du Sahara et de la crise en Libye, où <des éléments du Polisario> ont été recrutés par les forces pro-Kadhafi, est une menace pour toute la région du Maghreb qui porte le danger d'AQMI à des niveaux jamais atteints auparavant".

Un récent rapport du centre international pour les études sur le terrorisme, qui relève du Potomac Institute, un think tank US basé à Washington, souligne que la non-résolution de la question du Sahara crée un environnement propice à la prolifération des activités terroristes d'Al-Qaeda dans le Maghreb Islamique.

"Le conflit du Sahara, qui dure depuis plus de trois décennies crée une ouverture à la prolifération des activités d'AQMI qui se trouve ainsi en mesure de recruter des éléments radicaux dans les camps de Tindouf, en Algérie, compliquant davantage la viabilité d'une solution diplomatique à cette question", soutiennent les auteurs de ce rapport intitulé: "les conséquences du terrorisme: mise à jour des menaces d'Al-Qaeda au Sahel et dans le Maghreb".

Tout en mettant en garde contre l'"arc d'instabilité" que nourrissent AQMI et la franchise d'Al-Qaeda dans la péninsule arabique dans une zone géographique qui s'étend de la mer rouge jusqu'à l'Atlantique, le document révèle que les activités terroristes d'AQMI dans le Maghreb et au Sahel ont connu une augmentation exponentielle de 558 pc depuis les attentats ayant pris pour cible les deux tours jumelles du World Trade Center, le 11 septembre 2001.

L'année 2009 a connu un pic avec pas moins de 204 attaques terroristes, note le rapport, faisant observer qu'aujourd'hui la menace d'AQMI "se maintient à des hauteurs dangereusement élevées".

Le centre international pour les études sur le terrorisme précise en outre que sur la période allant de 2001 à 2010, la franchise d'Al-Qaeda dans le Maghreb Islamique a été en mesure de mener 1.100 attentats à la bombe, meurtres, rapts et embuscades contre des cibles aussi bien locales qu'internationales, tuant 2.000 personnes et blessant 6.000 autres.

Dernière modification 19/07/2011 13:14.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
2. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-FRANCE
http://www.map.ma/fr/sections/politique/referendum___le_maro/view

Référendum : Le Maroc se positionne en modèle au-delà du Maghreb'' (Rachida Dati)

Bruxelles, 02/07/11- L'élan démocratique dégagé de l'échéance référendaire de vendredi positionne le Maroc comme "une grande nation réformatrice" et l'érige "en modèle au-delà des frontières du Maghreb", a souligné la députée européenne et ex-ministre française de la Justice, Rachida Dati.

"Je me réjouis du soutien massif du peuple marocain à la réforme constitutionnelle voulue par SM le Roi Mohammed VI. Par cet élan démocratique, le Maroc a pris son destin en main et s'affirme nettement comme l'une des grandes Nations réformatrices du XXIème siècle", indique l'eurodéputée dans un communiqué samedi.

"Il est aujourd'hui un modèle, bien au-delà des frontières du Maghreb", a affirmé Mme Dati, saluant le courage et la vision de SM le Roi qui a porté cette réforme avec une détermination ''exemplaire''.

Les Marocains ont, par le vote de vendredi, "réaffirmé au Souverain tout leur respect, leur soutien et leur attachement".

"C'est un peuple conscient de son Histoire, confiant dans son destin et sûr de son identité, qui a exprimé sa volonté de refonder sereinement ses institutions et de constitutionnaliser des valeurs fondamentales qui unissent le peuple marocain", a-t-elle ajouté.

Mme Dati a souligné que ce moment historique pour le Maroc a pu avoir lieu à l'initiative de SM le Roi, ''en toute indépendance et sans aucune influence extérieure".

L'Europe, a-t-elle dit, "s'honore" d'avoir un partenaire comme le Maroc qui montre à d'autres Nations arabes que "si leurs dirigeants ne sont pas coupés de leur peuple, ils pourront compter sur leur soutien pour des réformes intégrant plus de démocratie et de liberté".

Dernière modification 02/07/2011 13:22

---------------->
http://www.telquel-online.com/483/lessentiel_483.shtml

T'as vu Dati ?

L'ancienne Garde des Sceaux d'origine marocaine s'est rendue, en début de semaine, à Casablanca. "Je viens au Maroc pour le boulot et pour le perso", a notamment confié Rachida Dati, qui était accompagnée de sa fille Zohra, deux ans et demi. Quant à la question qui intéresse tout le monde, "Y avait-il un homme avec la petite famille Dati ?", la réponse est non. Le mystère sur l'identité du père de Zohra reste donc entier.

---------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/eric_besson___la_fra/view

Eric Besson : La France encourage le processus <démocratique> engagé par le Maroc

Rabat, 13/07/11- Le ministre français de l'Industrie, de l'Energie et de l'Economie numérique, Eric Besson a souligné que son pays "encourage le processus démocratique et les transformations institutionnelles que le peuple marocain vient de décider en votant largement" en faveur de la nouvelle Constitution.

Lors d'un entretien à la chaine de télévision Al Oula diffusé mardi soir, M. Besson a indiqué que "ce vote massif" pour la nouvelle Loi fondamentale représente "une évolution extrêmement importante".

Il a également relevé que le Maroc "emprunte un chemin démocratique pour réaliser davantage de développement socioéconomique".

De même, le responsable français a rappelé que le président Sarkozy a salué cette "avancée historique", appelant dans ce sens à traduire "l'excellence des relations entre les deux pays par des actes concrets".

Dernière modification 13/07/2011 08:41

------------------------>
http://www.map.ma/fr/sections/politique/des_senateurs_franca/view

Des sénateurs français saluent "une victoire de la démocratie et du oui"

Paris, 4/07/11- Le groupe d'amitié France-Maroc au Sénat français se félicite du résultat du référendum constitutionnel au Maroc marquant "la victoire de la démocratie et du oui", a déclaré lundi son président, le sénateur Christian Cambon.

"Les faits sont, en effet, clairs : les Marocains se sont largement déplacés pour voter (plus de 73 pc de participation) et ont approuvé à une majorité indiscutable le projet de modification de la Constitution (plus 98 pc)", a-t-il souligné dans un communiqué transmis à la MAP.

"Au travers de cette participation et de l'expression de sa volonté, le peuple marocain a démontré sa grande maturité politique", a-t-il affirmé.

La nouvelle constitution, écrit-il, "va permettre au Maroc d'entrer dans une nouvelle ère, celle d'une monarchie constitutionnelle garante d'un équilibre des pouvoirs et respectueuse des droits et libertés des citoyens marocains".

"Au nom du groupe d'amitié, je forme le voeu que ce résultat permette au Maroc d'avancer dans la voie d'une démocratie parlementaire et sociale. Les autorités marocaines peuvent être assurées de l'appui des membres du groupe", a-t-il conclu.

Dernière modification 04/07/2011 19:04

-------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_nouvelle_constitu5562/view

La nouvelle constitution du Maroc, "largement approuvée", comporte "des avancées à confirmer dans la pratique" (Les Echos)

Paris, 04/07/11- La nouvelle constitution "largement approuvée" par les Marocains à l'issue du référendum de vendredi comporte "des avancées qui restent toutefois à confirmer dans la pratique", écrit lundi le journal français "Les Echos".

"Le score est impressionnant: plus de 98 pc des électeurs marocains ont voté +oui+ vendredi au référendum, et le taux de participation approche les 73 pc. Le pays a donc une nouvelle Constitution qui donne davantage de pouvoirs au Premier ministre et au Parlement", souligne le quotidien.

Il retient la satisfaction de la communauté internationale, notamment de l'Union européenne, qui tout en réclamant "une mise en oeuvre rapide et réelle de ce programme", considère que "les réformes proposées représentent une réponse significative aux aspirations légitimes du peuple marocain", ou encore de la France dont le président, Nicolas Sarkozy, a assuré "le plein soutien" de son pays "au processus exemplaire" de réforme au Maroc.

"Les avancées sont indéniables", reconnaît Ali Bouabid, délégué général de la Fondation Abderrahim Bouabid, think tank marocain, et membre du bureau politique de l'Union socialiste des forces populaires (USFP).

"La Constitution ouvre la possibilité d'une monarchie parlementaire. Et pour la justice, le cordon avec le gouvernement est coupé. C'est donc un progrès, un premier pas qui va surtout mettre au défi l'ensemble des acteurs", explique-t-il, dans une déclaration au journal.

Nombreux sont ainsi ceux qui se demandent, selon le journal, si les partis feront "leur aggiornamento" pour devenir de "véritables forces de proposition, eux qui vont avoir à se prononcer sur une vingtaine de lois organiques pour mettre en application le texte".

Dernière modification 04/07/2011 11:06

--------------------->
http://www.demainonline.com/2011/07/03/le-fils-dalain-delon-fait-comme-papa-il-tire-sur-les-gens/

Le fils d'Alain Delon fait comme papa, il tire sur les gens

Une jeune femme a été blessée jeudi dernier par une arme à feu lors d'une soirée entre jeunes qui a mal tourné dans l'appartement genevois de l'acteur français Alain Delon, où se trouvait son fils de 17 ans, ont indiqué des médias helvétiques.
« Jeudi soir vers 21h30, un coup de feu a été entendu dans un immeuble de la rue Robert-de-Traz où habite Alain Delon. Alain-Fabien Delon se trouvait dans l'appartement de son père à ce moment-là« , raconte le quotidien Le Matin.
L'information est également relayée par La Tribune de Genève qui explique qu'il s'agissait d'une soirée privée, à laquelle participait le jeune homme de 17 ans, ainsi qu'une dizaine d'amis.
Le Matin, sans citer de sources, assure que « l'un des jeunes a sorti une arme de collection et tiré », blessant la jeune fille au ventre.
Le journal affirme que le jeune fils d'Alain Delon est « impliqué » dans l'accident, tout en soulignant que les versions diffèrent. « Selon l'une, c'est Alain-Fabien qui aurait tiré. Selon une autre version, au contraire, il aurait voulu faire dévier le tir« .
La police genevoise a pour sa part indiqué qu'une jeune femme avait été blessée par arme à feu dans le quartier de Champel au cours d'une fête jeudi soir. Son porte-parole, Jean-Philippe Brandt, a toutefois refusé de confirmer le lieu exact de l'incident ainsi que la présence d'un des fils d'Alain Delon.
Dimanche, le fils Delon a été inculpé par la justice suisse pour « lésions corporelles par négligence suite à des coups de feu ».
L'acteur a déclaré aujourd'hui que ses fils, Alain-Fabien et Anthony, l'aîné, « se croient au cinéma (…). Anthony, à une certaine époque, avait fait trois mois de prison. La différence, c'est que moi, j'exerce un métier. Anthony fait le même, il l'a appris par la suite ».
Après avoir liquidé tant de méchants au cinéma et s'être lié durant toute sa vie avec des hommes à poigne et des repris de justice, c'est normal que le fiston veuille imiter papa.

Demain avec AFP

------------------------>
http://www.map.ma/fr/sections/regionales/une_delegation_du_co2896/view

Une délégation du conseil régional Aquitaine en visite à Essaouira

Essaouira, 02/07/11- Une délégation du conseil régional Aquitaine (France) s'est rendue récemment à Essaouira afin d'examiner les moyens de mettre en place un partenariat pour rénover des écoles dans la province.

Dans ce cadre, des rencontres ont été tenues entre les membres de la délégation et les responsables de la ville, notamment le gouverneur de la province, M. Nabil Kharroubi et le délégué provincial de l'éducation nationale, M. Mustapha Adri.

La vice-présidente du conseil régional Aquitaine, Mme Catherine Veyssy, a déclaré à la MAP, que ce projet à vocation humaine et sociale initié en partenariat avec l'Association franco-marocaine "Afoulki" pour la culture et le développement à Essaouira, s'inscrit dans le cadre d'un programme visant à mener des actions de solidarité dans des pays en voie de développement.

De son côté, la directrice adjointe du Conseil régional Aquitaine, Mme Brigitte Babin, a expliqué que cette visite d'inscrit dans le cadre du programme "Humaniquitaine", ayant pour but d'encourager la mobilité internationale des jeunes et de leur permettre d'apporter une aide humanitaire et humaine au pays d'accueil par la réalisation d'un projet concret.

Mme Khadija Bikerouane, Présidente de l'Association "Afoulki" pour le la culture et le développement à Essaouira a, pour sa part, mis l'accent sur l'importance de ce projet dans le renforcement de la compréhension entre les jeunes d'Essaouira et la région Aquitaine ainsi que les liens d'amitié et de coopération liant les deux pays amis.

Depuis sa création en 2003, "Afoulki" a mené des actions en faveur des écoles de la province d'Essaouira, notamment un plan de rénovation d'une dizaine d'écoles en milieu rural et un programme d'activités culturelles et artistiques dédié aux élèves de la province.

Dernière modification 02/07/2011 15:

--------------->
http://www.map.ma/fr/sections/social/la_rencontre_interna/view

La Rencontre internationale de la jeunesse à Dakhla-Villa Cisneros, un évènement riche d'enseignements et d'échanges fructueux (ean Claude Villemain, Maire de la ville française de Creil)

Dakhla-Villa Cisneros- La première rencontre internationale de la jeunesse tenue à Dakhla-Villa Cisneros offre une image diversifiée et riche d'enseignements, d'animation et d'échanges fructueux entre les délégations participantes, a souligné le maire de la ville française de Creil, M. Jean Claude Villemain.

Les différentes activités tenues lors de cette rencontre internationale ont permis aux participants de mieux se connaître, d'échanger sur les cultures des uns et des autres et de partager les idées sur des sujets intéressants, a-t-il déclaré à la MAP, mettant en avant le choix du thème de cette manifestation, placée sous le signe "la jeunesse au service de la paix".

Le maire de la ville de Creil a, dans ce sens, mis l'accent sur le rô le de la jeunesse dans la diffusion de la culture de paix et des valeurs de citoyenneté au sein des sociétés, notant que cette rencontre offre également aux maires des villes présents à Dakhla-Villa Cisneros d'explorer les moyens de développement de la coopération entre eux.

De son cô té le maire de la ville sénégalaise d'Ourossogui, M. Samba Ciré Dia, a fait part de sa satisfaction du bon déroulement de cette manifestation, de l'accueil et de l'ambiance qui ont été à la hauteur de la réputation de Dakhla, une ville prospère, hospitalière et en constant développement.

Le vice-président de la commune rurale Nabadji Civol, M.Aliou Badiane a mis en relief le climat d'échange entre les délégations participantes qui représentent différents pays, se félicitant de la bonne organisation de cette manifestation qui conjugue, à la fois, convivialité et ateliers de débat.

Pour sa part, le chef de la délégation palestinienne, M. Kaid Abou Kuik, coordinateur des relations générales au comité populaire au campement de Qadoura(Ramallah), a noté que cette rencontre a été une expérience très enrichissante pour nous tous, ajoutant que nous avons eu l'occasion de lier des contacts qui pourraient très bien se concrétiser en accords de partenariats et de jumelage avec les villes participantes.

Il a par ailleurs mis en exergue les relations de fraternité liant les peuples marocain et palestinien, se félicitant de l'appui constant du Maroc à la cause palestinienne.

D'autres membres des délégations française, allemande et anglaise se sont félicités du climat d'échange fraternel et convivial entre les participants.

Organisée par le conseil municipal de Dakhla-Villa Cisneros, en collaboration avec la municipalité de la ville de Creil (France), cette manifestation, (16-21 juillet), connaît la participation de près de soixante-dix jeunes venus des villes de Marl (Allemagne), de Pendle (Angleterre), de Bethléem et de Qadoura (Palestine), de Ourossogui et Nabadji Civol (Sénégal), outre les participants des villes de Dakhla-Villa Cisneros et de Creil.

Les jeunes prenant part à cet évènement, qui réunit les villes jumelées avec Creil et Dakhla-Villa Cisneros, sont accompagnés de maires et de responsables de leurs villes respectives.

Cette rencontre internationale est marquée par d'intenses activités, dont des ateliers d'animation (réalisation de fresques, plantation d'arbres, création de sites web), outre des débats autour de thèmes variés( éducation et nouvelles technologies, formation professionnelle, égalité homme/femme, environnement, développement humain, santé) ainsi que des séances d'initiation aux sports nautiques et des visites à des sites et des projets dans la région.

Dernière modification 18/07/2011 17:49

---------------->
http://www.map.ma/fr/sections/lire_aussi/le_projet_d_autonomi/view

Le projet d'<autonomie>, une <bonne> initiative pour <régler> définitivement la question du Sahara (Jean Claude Villemain, Maire de la ville française de Creil)

Dakhla, 20/07/11- Le projet d'autonomie proposé par le Maroc est une bonne initiative pour régler définitivement la question du Sahara, a affirmé, mercredi à Dakhla, le maire de Creil (France), Jean-Claude Villemain.

"Je l'ai déjà dit et je le réaffirme: c'est une bonne initiative qu'il faut saisir pour résoudre la question du Sahara", a-t-il indiqué dans une déclaration à la presse.

M. Villemain qui conduit une délégation de sa ville à la première rencontre internationale de la jeunesse qui se tient à Dakhla, s'est félicité par ailleurs de l'adoption par le peuple marocain du projet de la nouvelle constitution, qui, a-t-il noté, marquera une nouvelle ère sur la voie des réformes entreprises dans le Royaume.

Il a, d'autre part, mis en relief la qualité des débats fructueux et instructifs entre les délégations participant à la première rencontre internationale de la jeunesse à Dakhla.

Organisée par le conseil municipal de Dakhla, en collaboration avec la municipalité de la ville de Creil, la 1ère rencontre internationale de la jeunesse qui se tient du 16 au 21 juillet à Dakhla, connaît la participation de près de soixante-dix jeunes venus des villes de Marl (Allemagne), de Pendle (Angleterre), de Bethléem et de Qadoura (Palestine), de Ourossogui et Nabadji Civol (Sénégal), outre les participants des villes de Dakhla et de Creil.

Les jeunes prenant part à cet évènement sont accompagnés de maires et de responsables de leurs villes respectives.

Cette rencontre internationale est marquée par diverses activités, dont des ateliers d'animation (réalisation de fresques, plantation d'arbres, création de sites web), outre des débats autour de thèmes variés (éducation et nouvelles technologies, formation professionnelle, égalité homme/femme, environnement, développement humain, santé) ainsi que des séances d'initiation aux sports nautiques.

Des visites à des sites et des projets dans la ville de Dakhla ont été également organisées au profit des maires et des chefs de délégations prenant part à cet évènement en vue de leur permettre de s'enquérir du processus de développement local et des infrastructures importantes réalisées dans la région.

Dernière modification 20/07/2011 20:41.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
3. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-ESPAGNE
http://www.map.ma/fr/sections/lire_aussi/le_maroc_un_partena/view

Le Maroc, un partenaire "stratégique et indispensable" pour l'UE (Juan Fernando Lopez Aguilar, Eurodéputé)

Madrid- Le Maroc, qui a réalisé des réformes importantes dans plusieurs domaines, constitue un partenaire "stratégique et indispensable" pour l'Union européenne (UE), a souligné l'eurodéputé espagnol, Juan Fernando Lopez Aguilar.

Dans une déclaration à la MAP en marge d'une conférence à Madrid, M. Lopez Aguilar a mis en exergue, l'"excellence" des relations entre le Maroc et l'UE, relevant que ces relations sont fondées sur des bases "solides" et un accord d'association qui renforce davantage les liens de coopération entre les deux parties.

Rappelant, dans ce sens, l'octroi du Statut avancé au Royaume par l'UE, M. Lopez Aguilar a plaidé pour une action conjointe visant à concrétiser des "objectifs communs" et à avancer dans le partenariat "stratégique" entre le Maroc et l'UE.

L'eurodéputé espagnol a souligné, par ailleurs, que les différentes réformes entreprises par le Maroc "méritent d'être encouragées et reconnues".

Il a salué, à ce propos, l'approbation de la nouvelle Constitution par le peuple marocain lors du référendum du 1-er juillet, ajoutant que cette nouvelle Loi fondamentale "consacre" l'égalité des droits et la promotion de la situation de la femme et renforce le rô le des institutions élues.

La nouvelle Constitution est un "pas dans la bonne direction" pour renforcer le processus de réformes engagé par le Maroc, a fait observer M. Lopez Aguilar, également président de la Commission des libertés civiles, justice et affaires intérieures au Parlement européen.

Cette conférence, qui avait pour thème " La politique européenne de voisinage et les transformations dans le monde arabe ", a été organisée par la Fondation Ideas en collaboration avec l'Institut Friedrich Ebert.

Dernière modification 21/07/2011 21:57

-------------------------->
http://www.aujourdhui.ma/nation-details83413.html

Miguel Angel Moratinos : «Ce qu'a fait le Maroc, c'est prendre le taureau par les cornes»

Député espagnol et ancien ministre des Affaires étrangères, Miguel Angel Moratinos était invité à la 33ème édition du Moussem culturel international d'Assilah.

ALM : Quelle lecture faites-vous de la nouvelle Constitution ?
Miguel Angel Moratinos : Je fais une lecture très positive de l'initiative concrète prise par SM le Roi Mohammed VI compte tenu du contenu de la Constitution et la réponse que le gouvernement et le peuple marocain a donné à cette Constitution. Le Maroc est une grande nation avec une histoire très riche, il y a toujours eu des points d'inflexion, des rendez-vous historiques. Cette réforme constitutionnelle marque une nouvelle étape. Evidemment chaque nation, chaque pays a sa propre histoire, son contexte social, historique, culturel, religieux. La Commission consultative pour la réforme de la Constitution qui a rédigé le projet de Constitution était consciente de ces enjeux. Chacun peut interpréter à sa façon cette nouvelle Constitution. Si on traverse l'autre rive de la Méditerranée, les analystes et les hommes politiques diront que cette réforme constitutionnelle n'est pas suffisante. Mais la réponse a été donnée par le peuple marocain qui a voté massivement en faveur de cette Constitution. Les Marocains ont répondu «Oui» avec un taux de participation au référendum qui a dépassé les 98%. Avec cette nouvelle Constitution, le Souverain a élevé le peuple marocain et le gouvernement à un niveau supérieur à celui qui existait auparavant. C'est un nouveau chapitre dans l'histoire du Maroc. Maintenant, c'est au futur gouvernement de s'engager dans cette nouvelle dynamique.

Pensez-vous que le Maroc avec ces nouvelles réformes constitutionnelles constitue un modèle à suivre dans le monde arabe ?
Chaque pays prend note des réalisations effectuées dans les pays voisins. Ce qu'a fait le Maroc, c'est prendre le taureau par les cornes, c'est-à-dire qu'il a agi avec détermination. SM le Roi a fait un pas en avant. Je pense que cette réforme constitutionnelle peut servir de modèle. Pourquoi attendre si l'on sait d'ores et déjà qu'il y a un processus de changement, de démocratisation, de modernité politique. Avec le printemps arabe, plusieurs pays ont du mal à avancer dans leur changement politique et social.

Le Maroc et l'Espagne ont célébré le 4 juillet dernier le 20ème anniversaire de la signature du traité d'amitié, de coopération et de bon voisinage. Vingt ans après, où en sont les relations entre les deux pays ?
Je tiens à mentionner que j'ai rédigé une dizaine d'articles de ce traité à l'hôtel Hilton à Rabat en 1991. J'étais à l'époque sous directeur général pour l'Afrique du Nord. Je garde de ces négociations un très bon souvenir. Je suis fier de ce traité. Vous savez dans les relations entre le Maroc et l'Espagne, il y a toujours eu des hauts et des bas. L'histoire nous a montré que les relations étaient parfois compliquées. Quand j'étais ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, il y a eu des périodes de tension entre les deux pays. Aujourd'hui on peut dire que les relations entre le Maroc et l'Espagne sont au beau fixe. On a consolidé l'amitié, la coopération, le voisinage. Et on peut dire avec beaucoup de fierté que le traité d'amitié, de bon voisinage et de coopération se porte bien. Ce traité a marqué la direction de notre futur commun.

Par rapport à la question du Sahara, où en sont les choses actuellement ? Et selon vous, quelles seraient les perspectives pour l'avenir ?
La bonne nouvelle c'est que les deux parties se parlent. Il est important de relever cette volonté de dialogue. Il y a eu plusieurs réunions informelles visant à trouver une solution politique à ce conflit. Comme il a été signalé lors du Conseil de sécurité au mois d'avril 2011, il est question de parvenir à une solution politique mutuellement acceptable qui prévoit l'autodétermination du peuple du Sahara. Nous sommes dans un contexte de changement dans toute la région, les peuples veulent travailler ensemble, s'intégrer et aspirent à un Maghreb unifié, chose qui ne peut pas se faire en raison du conflit du Sahara. La jeunesse marocaine et algérienne veut une nouvelle unité maghrébine. Ce conflit a duré trop longtemps. Il faut trouver une solution au plus vite. J'espère que les parties vont être assez mûres et assez engagées pour parvenir à un accord.

Le 13-07-2011 à 09:39

------------------>
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_referendum_consti_1/view

Le référendum constitutionnel "un pas historique" vers le renforcement de la démocratie au Maroc (Moratinos)

Assilah, 08/07/11- Le référendum constitutionnel, qui s'est déroulé le 1er juillet au Maroc, constitue un "pas historique vers le renforcement de la démocratie", a indiqué vendredi à Assilah, M. Miguel Angel Moratinos, ancien ministre espagnol des affaires étrangères.

"Les réformes constitutionnelles au Maroc constituent un pas historique et un événement qui montre la maturité politique et démocratique de toute la société marocaine, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI qui a pris la décision de présenter un texte de révision constitutionnelle", a déclaré à la MAP, M. Moratinos, en marge de sa participation à un colloque sur "Les technologies des énergies renouvelables et nucléaires et leur impact sur les pays du sud", organisé dans le cadre du 33ème Moussem culturel international d'Assilah.

Les citoyens marocains, qui ont décidé de participer au référendum constitutionnel et dire oui aux réformes, veulent être des protagonistes du changement de l'avenir de la société, a-t-il poursuivi, tout en tenant à féliciter SM le Roi, le gouvernement et le peuple marocain qui a pris en ce moment un tournant important dans toute la région avec clairvoyance et clarté d'esprit.

Dernière modification 09/07/2011 10:15

------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_nouvelle_constitu_2/view

La nouvelle Constitution, une "importante avancée" sur la voie de la consolidation démocratique au Maroc (Carlos Carneros, diplomate espagnol)

Madrid- La nouvelle Constitution, approuvée massivement par le peuple marocain lors du référendum du 1er juillet, constitue "une avancée très importante et très positive" sur la voie de la consolidation de la démocratie au Maroc, a affirmé, jeudi à Madrid, Carlos Carnero Gonzalez, ambassadeur espagnol en mission spéciale pour l'intégration européenne.

La nouvelle Loi fondamentale marocaine représente également un "pas très important" pour la consolidation de l'Etat de droit et du processus de réformes engagé par le Royaume depuis plusieurs années, a ajouté M. Carnero dans une déclaration à la MAP en marge d'une conférence sur "La politique européenne de voisinage et les transformations dans le monde arabe".

Le diplomate espagnol a, d'autre part, mis en exergue les avancées réalisées par le Maroc ces dernières années dans différents domaines, rappelant que les progrès accomplis par le Royaume ont été salués par la communauté internationale.

L'Espagne, qui s'est félicitée du déroulement et des résultats du référendum constitutionnel du 1er juillet, suit de près les réformes menées par le Maroc, a ajouté l'ambassadeur espagnol.

Par ailleurs, M. Carnero a mis en avant l'excellence des relations entre le Maroc et l'Union européenne (UE), rappelant que le Royaume est le seul pays de la rive sud de la Méditerranée qui s'est vu accorder le statut avancé auprès de l'Union.

Dernière modification 21/07/2011 21:59

----------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_regionalisation_a/view

La régionalisation avancée va permettre de résoudre le conflit du Sahara (Angel Colom, membre de la Coalition démocratique de la Catalogne (CDC), chargé de l'immigration)

Rabat, 04/07/11- La régionalisation avancée, stipulée dans le projet de constitution va permettre de résoudre le conflit du Sahara, a souligné M. Angel Colom, membre de la Coalition démocratique de la Catalogne (CDC), chargé de l'immigration.

"Le Maroc vient de vivre un processus démocratique", avec l'organisation du référendum constitutionnel, a affirmé M. Colom dans une déclaration diffusée lundi soir par la deuxième chaîne de télévision nationale 2M.

Le statut d'autonomie permet de gérer au mieux les affaires des citoyens, s'est-il réjoui.

Pour sa part, M. Josep Maria Sala, responsable de la formation et de la citoyenneté du Parti socialiste catalan(PSC), a fait savoir que "la participation massive des Marocains au référendum constitutionnel est un saut qualitatif pour le renforcement des libertés initiées par SM le Roi".

"Nous sommes fiers du taux de participation des Marocains enregistré en Catalogne", s'est-il félicité.

Dernière modification 05/07/2011 08:52

------------------>
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_nouvelle_constitu4481/view

La nouvelle Constitution, un "pas important" dans le processus de démocratisation du Maroc (Luis Rogelio Rodriguez-Comendado, maire d'Almeria)

Almeria, 08/07/11- La nouvelle Constitution, approuvée massivement par le peuple marocain lors du référendum du 1er juillet, constitue un "pas important" dans le processus de démocratisation du Maroc, a souligné le maire d'Almeria, M. Luis Rogelio Rodriguez-Comendado.

Il s'agit d'un "pas important" qui renforce le rô le du gouvernement, du Parlement et des partis politiques et qui permettra aux Marocains de s'intégrer de plus en plus dans la gestion de la chose locale, a précisé M. Luis Rogelio dans une déclaration à la MAP en marge de l'ouverture, jeudi soir, d'une nouvelle agence de Chaâbi Bank à Almeria (Andalousie, Sud de l'Espagne).

Le Maroc, qui a franchi d'importantes étapes sur la voie de la consolidation de l'Etat de droit, fait "vraiment l'exception au niveau du monde arabe", a-t-il relevé, précisant que son pays suit avec "intérêt" les changements menés par le Royaume dans plusieurs domaines.

Le responsable espagnol a, en outre, qualifié d'"excellentes" les relations entre le Maroc et l'Espagne, faisant remarquer que ces relations sont érigées sur des bases solides comme "la confiance mutuelle et le travail commun".

Le gouvernement espagnol s'était félicité du bon déroulement du référendum constitutionnel, soulignant que la volonté exprimée par le peuple marocain contribuera à " la consolidation de la démocratie au Maroc".

La volonté exprimée par le peuple marocain lors du référendum "se traduira par une plus forte consolidation et institutionnalisation de la démocratie, en approfondissant le processus (de réformes) initié depuis des années par le Royaume", avait indiqué le ministère espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération.

Dernière modification 08/07/2011 11:09

---------------->
http://www.map.ma/fr/sections/economie/le_maroc_le_plus_im/view

Le Maroc, le plus important marché pour Iberia en Afrique (Pdt d'Iberia)

Rabat, 23/07/11- Le Maroc représente le plus important marché pour Iberia en Afrique, a affirmé, vendredi à Rabat, le président de la compagnie aérienne Iberia et d'International Airlines Group (IAG), Antonio Vazquez.

S'exprimant lors d'une réception organisée à l'occasion de l'inauguration de la première liaison aérienne entre Rabat et Madrid, M. Vazquez a indiqué que le Maroc est un marché prioritaire pour la compagnie Iberia, formant le souhait de voir ce leadership se consolider davantage dans les prochaines années.

"Nous sommes convaincus que cette nouvelle desserte favorisera les investissements et les arrivées des touristes", a-t-il ajouté, relevant que "cette nouvelle ligne confirme l'engagement qu'Iberia a toujours eu avec le Maroc, une destination qui se confirme comme la plus importante en Afrique".

De son côté, l'ambassadeur d'Espagne au Maroc, Alberto José Navarro, a mis l'accent sur l'importance de cette première liaison aérienne entre les capitales des deux Royaumes, rappelant que l'ouverture de cette nouvelle ligne a coïncidé avec une date "historique", celle du 1er juillet marquant la tenue du Référendum sur le projet de nouvelle constitution au Maroc.

Le diplomate espagnol a souligné d'autre part que la nouvelle constitution marocaine "permettra au Royaume d'approfondir les réformes démocratiques et ne manquera pas de placer le pays à l'avant garde du monde arabe".

Pour sa part, le wali de la Région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, Hassan Amrani, a mis en avant l'importance que revêt l'ouverture de cette ligne aérienne sur l'axe Rabat-Madrid.

Actuellement, Iberia propose 20 vols hebdomadaires entre l'Espagne et les aéroports marocains. En 2010, plus de 220.000 passagers ont voyagé entre le l'Espagne et le Maroc à bord de vols de la compagnie espagnole.

Iberia offrira 293.000 sièges sur ses vols vers le Maroc en 2011.

Dernière modification 23/07/2011 10:50

------------------>
http://www.leconomiste.com/article/885497-le-nouveau-vol-rabat-madrid-est-strategique-brantonio-vazquez-president-d-iberia-et-d

Édition N° 3579 du 2011/07/22

«Le nouveau vol Rabat-Madrid est stratégique»
Antonio Vazquez, président d'Iberia et d'International Airlines Group

150 millions d'euros investis dans les classes «business»
Le Maroc est le plus grand marché d'Afrique
«Le nouveau vol Rabat-Madrid est stratégique» Antonio Vazquez, président d'Iberia et d'International Airlines Group

En inaugurant cette semaine un nouveau vol Rabat-Madrid, Iberia confirme ses ambitions sur le marché aéronautique marocain. Une décision stratégique selon son président, Antonio Vazquez, qui servira à améliorer le flux de la ligne vers l'Europe et le continent sud-américain. Dans cet entretien exclusif, Antonio Vazquez revient sur l'importance de la zone pour sa compagnie et les nouveaux défis qui l'attendent.

- L'Economiste: Iberia inaugure un nouveau vol Rabat-Madrid. Pourquoi cette décision?
- Antonio Vazquez: Le Maroc est un marché prioritaire pour la compagnie Iberia, qui y est très présente. Depuis un certain temps déjà, nous avions étudié la possibilité d'augmenter cette présence au moyen de l'ouverture d'une route reliant les capitales des deux pays.

- Rabat et Madrid étaient reliés jusqu'à présent par un vol hebdomadaire. Ce vol supplémentaire répond-il à un besoin stratégique?
- Ce nouveau vol est directement lié à l'essor de nombreuses entreprises espagnoles au Maroc. L'Espagne est le deuxième investisseur dans le pays, et un développement encore plus grand dans un avenir proche est prévisible. Selon certaines études, le Maroc est une des trois meilleures destinations pour les investissements étrangers en Afrique.

- Mais Rabat est plus une destination touristique et consulaire qu'entrepreneuriale?
- Sans aucun doute, la présence du corps diplomatique à Rabat est l'un des autres motifs qui ont pesé sur la décision d'ouvrir ces vols. Il ne s'agit pas seulement de l'ambassade espagnole, car notre objectif est que les délégations diplomatiques européennes et latino-américaines volent avec nous grâce au vaste réseau de plus de 60 destinations que nous offrons au-delà de l'Espagne à toute l'Europe et à l'Amérique. De plus, les horaires des vols ont été programmés de façon à assurer les liaisons sur la plateforme de Madrid. Avec cette nouvelle route, nous espérons aussi satisfaire la demande des touristes désirant visiter cette région du pays et celle des résidents des deux côtés du détroit, qui pourront utiliser cette liaison aérienne pour rendre visite à leurs familles.

- Comment s'adapte Iberia à l'ouverture du ciel marocain?
- Tout processus de libéralisation d'un secteur aussi contrôlé que le secteur aérien est toujours le bienvenu, car il représente une amélioration pour les consommateurs, qui jouissent ainsi d'une plus grande variété d'options de vols. Dans le cas de l'accord entre le Maroc et l'Union européenne, ce processus augmente les possibilités de voyager des deux côtés du détroit, ce qui se traduit par des échanges commerciaux plus importants et une plus grande croissance économique.

- Quelles mesures mettez-vous en place pour augmenter les recettes dans le climat de crise actuel?
- Nous avons mis en marche un plan très ambitieux pour l'amélioration de nos produits et services, avec un investissement de 150 millions d'euros entre 2009 et 2011, qui inclut des mesures comme l'amélioration de la classe Business sur les vols de longue distance (Business Plus), une nouvelle classe Business sur les vols de distance moyenne (Business Club) et la rénovation de nos salles VIP. De plus, nous venons de renouveler nos menus, conçus à présent par quatre des meilleurs chefs espagnols, et nous travaillons à présent sur une nouvelle classe Business sur les vols de longue distance, et sur d'importantes améliorations de la cabine de la classe Touriste, également pour les trajets de longue distance.

- Que représente le marché marocain pour Iberia?
- Le Maroc est le marché le plus important d'Iberia en Afrique, et nous voulons que ce leadership du Maroc se consolide encore plus au cours des prochaines années, avec des vols plus fréquents et davantage de destinations. L'Afrique est certainement un des continents les plus en vue du secteur aérien, comme le démontre la croissance que toutes les compagnies aériennes sont en train de connaître sur ce continent. Dans le cas d'Iberia, certaines des destinations que nous avons ajoutées à notre réseau au cours des dernières années se trouvent sur le continent africain: Oran en Algérie au mois de septembre de l'année dernière, Rabat il y a trois semaines, et en septembre la capitale de l'Angola, Luanda. Nous avons l'intention d'augmenter les fréquences des vols et le nombre des destinations à court et à moyen terme. Si nous comparons avec l'Europe, seule l'Allemagne a autant de destinations que le Maroc dans le réseau d'Iberia, ce qui nous donne une idée de son importance.

300.000 places en 2011

Iberia assure les vols sur le Maroc depuis plus de 60 ans. En 2010, plus de 220.000 passagers ont volé avec Iberia sur les routes unissant les deux pays, et, cette année près de 300.000 places ont été mises à la disposition des clients. Iberia opère au total 20 vols hebdomadaires entre le Maroc et la plateforme de Madrid, avec un vol journalier depuis Casablanca et un autre depuis Tanger, quatre vols hebdomadaires depuis Marrakech, et maintenant deux par semaine depuis Rabat. Ceci permet d'avoir une part de marché de 37 % entre le Maroc et l'Espagne et de presque 46 % entre le Maroc et l'Amérique latine, ce qui revient à dire que pratiquement la moitié des passagers qui volent vers ou depuis l'Amérique latine, le font avec Iberia.

Propos recueillis par Karim Serraj

----------->
http://fr.lakome.com/politique/42-actualites-politique/566-mauvais-accueil-marocain-du-vol-inaugural-madrid-rabat.html

Mauvais accueil marocain lors du vol inaugural Madrid-Rabat
Vendredi, 22 Juillet 2011 19:11 lakome.com

Être invitée par le président de la compagnie aérienne espagnole, Antonio Vázquez, a prendre part au vol inaugural Madrid-Rabat, et être attendue à l'aéroport de la capitale marocaine par l'ambassadeur d'Espagne,Alberto Navarro, n'est pas une garantie d'être bien reçu au Maroc.

D'après des sources médiatiques, La journaliste espagnole Ana Romero, du quotidien madrilène El Mundo, vient d'en faire l'expérience ce vendredi. A peine avait-elle descendu l'escalier de l'Airbus 320 qui a atterri à Rabat-Salé, la police lui a pris son passeport et l'a gardé pendant une heure avant de la laisser rentrer au Maroc.

Toute la délégation qui faisait partie de ce vol inaugural, sauf l'ambassadeur et le président de la compagnie, a attendu patiemment avec la journaliste que la police décide du sort de la journaliste. au bout d'une heure le commissaire en chef de l'aéroport a remis à Ana Romero son passeport tout en lui expliquant qu'il avait effectué un « contrôle de routine ».

Ana Romero a été expulsée de El Aaiun le 30 novembre dernier. Elle s'y était rendue sur invitation du Ministère de la Communication du Maroc après que les autorités espagnoles aient demandé à leurs homologues marocains de permettre l'entrée de la presse espagnole dans la ville ou venait d'être démantelé le campement de Gdeim Izik. Rabat avait alors accepté la venue de deux journalistes, d'El País et d'El Mundo. Cette dernière a voulu prolonger son séjour dans la ville au-delà des 48 heures prévues par le Ministère de la Communication et elle a alors été expulsée de El Aaiun et escortée par la police jusqu'au moment ou elle a embarqué dans l'avion qui l'a ramenée de Casablanca à Madrid.

-------------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/economie/rencontre_entreprene/view

Rencontre entrepreneuriale hispano-marocaine les 5 et 6 juillet à Malaga

Madrid, 4/07/11- Une rencontre entrepreneuriale hispano-marocaine, axée notamment sur les opportunités d'investissement au Maroc, se tiendra, les 5 et 6 juillet à Malaga (Andalousie, Sud), à l'initiative du gouvernement régional andalou, apprend-on auprès des organisateurs.

Initiée sous le thème "Andalousie-Maroc: nous sommes des voisins, faisons des affaires!", cette rencontre s'inscrit dans le cadre du projet européen de coopération transfrontalière en matière de l'entreprenariat "Cooptremp", financé par le Fonds FEDER, précise le département andalou de l'économie dans un communiqué.

Le projet "Cooptremp" se fixe comme objectif de promouvoir la coopération transfrontalière en matière d'entreprenariat entre l'Andalousie et le Nord du Maroc à travers les échanges, la coopération et l'encouragement d'initiatives mixtes entre les entreprises des deux régions.

Cette rencontre, à laquelle prendront part des chefs d'entreprises marocains et andalous, sera l'occasion de dresser un tableau de la situation économique et du climat d'affaires en Espagne et au Maroc et d'analyser les opportunités d'investissement et de négoce dans les deux pays.

Organisé en collaboration avec l'agence andalouse de promotion extérieure (Extenda) et l'institut international "San Telmo", ce rendez-vous économique se propose également d'expliquer et de vulgariser les procédures à suivre par les entreprises espagnoles souhaitant s'implanter au Maroc et de promouvoir les accords de collaboration et d'inter-échange commercial entre les entreprises des deux parties, principalement celles installées dans le nord du Maroc.

Il s'attellera également à analyser les plans d'incitation à l'investissement et les programmes d'aides aux investisseurs.

La rencontre, animée par des experts économiques des deux pays, s'articulera autour de sessions d'information, de séminaires thématiques, de réunions entre chefs d'entreprises des deux pays, ainsi que de tables-rondes axées sur les secteurs stratégiques de l'investissement au Maroc, à savoir la promotion immobilière, l'habitat et le tourisme, l'agroalimentaire, les énergies renouvelables, l'environnement, la logistique et le transport.

Dernière modification 04/07/2011 20:06

--------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/economie/mission_commerciale/view

Mission commerciale espagnole en décembre prochain au Maroc (Chambre de commerce et d'industrie de la Corogne)

Madrid, 28/07/11- Une vingtaine d'hommes d'affaires espagnols se rendront, du 12 au 16 décembre prochain au Maroc, dans le cadre d'une mission commerciale pour prospecter les opportunités d'affaires dans le Royaume, apprend-on, jeudi, auprès des organisateurs.

Cette mission commerciale multisectorielle, organisée à l'initiative de la Chambre de commerce et d'industrie de la Corogne, s'inscrit dans le cadre du plan de promotion des exportations de la Galice (Foexga), visant l'internationalisation des entreprises de cette région du Nord-ouest de l'Espagne.

Durant cinq jours, la mission commerciale galicienne tiendra des réunions avec des opérateurs marocains dans divers secteurs et établira des contacts d'affaires avec plusieurs professionnels et entreprises, souligne la Chambre dans un communiqué.

Cette mission a également pour objectif de consolider les liens de coopération entre les entrepreneurs de cette région espagnole et leurs homologues marocains, ce qui permettra aux hommes d'affaires espagnols de s'informer des opportunités d'investissement offertes par le Royaume dans plusieurs secteurs.

Outre le Maroc, la mission commerciale de la Galice visitera également le Mexique, les Etats-Unis, la Chine, le Portugal et la Guinée équatoriale.

L'activité économique de la région de la Galice se base sur plusieurs secteurs dynamiques, notamment la pêche, l'élevage, l'exploitation forestière, la construction automobile et le textile.

Dernière modification 29/07/2011 08:46

--------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/economie/mission_economique_e/view

Mission économique espagnole dans la région de l'Oriental

Madrid, 04/07/11- Des entreprises espagnoles opérant dans le secteur de l'industrie de l'agriculture ont effectué récemment une visite dans la région de l'Oriental dans le cadre d'une mission économique indique, lundi, l'Agence de l'innovation et de développement de l'Andalousie (IDEA).

Cette mission, organisée à l'initiative du gouvernement autonome de l'Andalousie en collaboration avec IDEA, visait à explorer les opportunités d'investissement dans le domaine agricole et à promouvoir la coopération technologique, entrepreneuriale et institutionnelle entre les entrepreneurs, les centres technologiques et les associations professionnelles du Sud de l'Espagne et de la région de l'Oriental, précise la même source dans un communiqué.

La mission, qui s'es rendue à plusieurs villes de la région, notamment Oujda, Nador, Saidia et Berkane, a tenu des rencontres et des réunions entrepreneuriales avec des acteurs économiques de la région.

La région de l'Oriental offre d'importantes opportunités d'investissement dans le secteur de l'industrie de l'agriculture et de l'agroalimentaire, notamment dans les sous-secteurs de la planification agricole, le matériel et l'équipement agricoles, l'agrochimie et les produits complémentaires liés au secteur de l'agriculture, souligne IDEA.

L'organisation de cette mission s'inscrit dans le cadre du programme de coopération transfrontalière Espagne-frontières extérieures (Poctefex), financé par le Fonds de développement régional de l'Union européenne (FEDER).

Le Poctefex a été lancé en 2008 et dispose d'une dotation financière par le Feder de plus de 67 millions d'euros jusqu'au 2013.

Dernière modification 04/07/2011 10:04

------------------>
http://www.map.ma/fr/sections/economie/le_maroc_une_destin/view

Le Maroc, une destination de choix pour les entreprises andalouses (rencontre)

Madrid, 6/07/11- Le Maroc, engagé dans une politique d'ouverture sur le marché international, constitue une destination de choix pour les entreprises de la région de l'Andalousie (Sud de l'Espagne), ont souligné les participants à une rencontre entrepreneuriale hispano-marocaine à Malaga.

Le gouvernement marocain a mis en place des plans de développement dans plusieurs secteurs, notamment, les énergies renouvelables, l'industrie auxiliaire, l'agriculture et le tourisme qui font du Royaume une "plate-forme" importante pour les entreprises andalouses désirant développer leurs activités à l'étranger, ont souligné les participants à cette rencontre tenue les 5 et 6 juillet à l'initiative du gouvernement régional andalou.

Ils ont relevé, à cet égard, l'augmentation du nombre de sociétés espagnoles installées au Maroc lors des dernières années, souligne un communiqué de l'agence andalouse de promotion extérieure, Extenda.

Initiée sous le thème "Andalousie-Maroc: nous sommes des voisins, faisons des affaires!", cette rencontre a été également une occasion pour faire le point sur les relations économiques entre le Maroc et l'Espagne et examiner les moyens censés donner un nouvel élan à ces relations.

Intervenant à cette occasion, le secrétaire général de l'Economie du gouvernement régional de l'Andalousie, Gaspar Llanes, a mis en avant la solidité des relations économiques entre le Maroc et la région andalouse, se félicitant de la hausse de leurs échanges commerciaux, notamment lors des dernières années.
Llanes, également président d'Extenda, a indiqué que les entreprises andalouses manifestent un intérêt particulier pour l'implantation au Maroc, rappelant que plus de 3.700 sociétés de la région ont exporté leurs produits au Maroc en 2010.
Il a, à cet égard, fait savoir que le Maroc est l'une des principales destinations des exportations andalouses avec 582 millions d'euros l'année dernière, soit une hausse de 12,1 pc par rapport à 2009, précisant que depuis l'ouverture d'un bureau permanent d'Extenda à Casablanca en 2004, les échanges commerciaux entre le Maroc et l'Andalousie n'ont pas cessé de s'accroître.

Organisé en collaboration avec Extenda et l'institut international "San Telmo", ce rendez-vous économique avait également pour objectif d'expliquer et de vulgariser les procédures à suivre par les entreprises espagnoles souhaitant s'implanter au Maroc et de promouvoir les accords de collaboration et d'inter-échange commercial entre les entreprises des deux parties, principalement celles installées dans le nord du Maroc.

La rencontre a été marquée par des séminaires thématiques, des réunions entre chefs d'entreprises des deux pays, ainsi que de tables-rondes axées sur les secteurs stratégiques de l'investissement au Maroc, à savoir la promotion immobilière, l'habitat et le tourisme, l'agroalimentaire, les énergies renouvelables, l'environnement, la logistique et le transport.

La tenue de cette rencontre s'inscrit dans le cadre du projet européen de coopération transfrontalière en matière de l'entreprenariat "Cooptremp", financé par le Fonds FEDER.

Le projet "Cooptremp" a pour but de promouvoir la coopération transfrontalière en matière d'entreprenariat entre l'Andalousie et le Nord du Maroc.

Dernière modification 06/07/2011 17:18

--------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/economie/des_responsables_esp/view

Des responsables espagnols pour la continuité du modèle de migration saisonnière de la main d' oeuvre marocaine à Huelva

Madrid, 14/07/11- Des responsables espagnols ont plaidé pour la continuité du modèle de migration saisonnière de la main d'oeuvre marocaine à Huelva (Sud de l'Espagne), saluant les efforts fournis chaque année par les saisonnières marocaines qui travaillent dans les exploitations agricoles de cette province.

Ils ont également souligné, à l'occasion d'une cérémonie organisée récemment à Lepe, marquant la fin de la campagne de la fraise dans la province de Huelva, que ce type de collaboration dans le domaine migratoire entre le Maroc et l'Espagne constitue un modèle à suivre pour d'autres secteurs dans le cadre des relations de coopération bilatérales.

Lors de cette cérémonie, marquée par la présence notamment du maire de Lepe, le consul général du Maroc à Séville, Mohamed Said Douelfakar, s'est félicité de la bonne gestion de cette opération qui a profité cette année à plus de 5.000 ouvrières marocaines.

Il a mis l'accent, à ce propos, sur la parfaite coordination entre les services marocains et espagnols concernés par ce dossier, ajoutant que toutes les mesures nécessaires ont été prises pour assurer le retour de ces ouvrières marocaines à leur pays dans de bonnes conditions.

Une convention relative à la gestion des flux migratoires des travailleurs recrutés au Maroc pour les campagnes agricoles de Huelva avait été signé en 2010 entre l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC), la mairie de Cartaya (Sud) et la Fondation pour les travailleurs étrangers à Huelva (FUTEH).

Cet accord avait pour objectif de développer et renforcer le système global de gestion des travailleurs saisonniers et d'étendre ce dispositif à d'autres régions espagnoles. Il s'inscrit dans le cadre du renforcement des relations entre le Maroc et l'Espagne, basées sur un partenariat intégré incluant aussi bien la mobilité des personnes que les échanges économiques.

Dernière modification 14/07/2011 13:26

--------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/economie/une_societe_espagnol/view

Une société espagnole spécialisée dans la réfrigération et la climatisation s'installe au Maroc ("Cofrico")

Madrid, 14/07/11- La société espagnole "Cofrico", spécialisée dans le domaine de la réfrigération et de la climatisation, vient d'ouvrir une antenne à Casablanca, a-t-on appris, jeudi, auprès de cette entreprise espagnole.

L'implantation de "Cofrico" au Maroc s'inscrit dans le cadre du plan d'expansion des activités du groupe à l'étranger, indique la société dans un communiqué, ajoutant que la plate-forme de Casablanca sera tournée notamment vers le secteur de l'hô tellerie.

Avec l'ouverture de cette antenne, la société espagnole vise également à développer ses activités et sa présence au Maroc et dans les pays de la région.

Créée en 1986, "Cofrico" offre des solutions techniques pour l'installation et l'équipement professionnel de réfrigération et de climatisation dans plusieurs domaines.

La société, dont le siège central est basé à La Corogne, dispose d'agences dans plusieurs pays.

Dernière modification 14/07/2011 15:03

--------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/les_marocains_approu/view

Les Marocains approuvent "massivement" la nouvelle Constitution (presse espagnole)

Madrid, 02/07/11- Les Marocains ont approuvé "massivement" et avec une écrasante majorité de 98,49 pc le projet de la nouvelle Constitution lors du référendum de vendredi, souligne la presse espagnole paraissant ce samedi.

Les journaux espagnols mettent en exergue la "forte participation" des Marocains à ce scrutin populaire, faisant observer que le référendum s'est déroulé dans un climat serein.

Sous le titre "La Constitution obtient un soutien massif ", le journal "El Pais" écrit que 98,49 pc des Marocains ont voté en faveur de ce texte constitutionnel, soulignant que la victoire du +Oui+ a été "écrasante" lors de ce référendum.
La publication espagnole a mis en valeur également le taux de participation à ce référendum qui a atteint 72,65 pc, précisant qu'il s'agit du taux le plus élevé jamais enregistré dans un scrutin au Maroc depuis 12 ans.
Le journal rapporte, en outre, des témoignages de plusieurs votants ayant dit +Oui+ au projet de la nouvelle Constitution. "Je vote pour la première fois dans ma vie. Je le fais parce que j'estime que la nouvelle Constitution est un pas en avant. J'ai lu le texte deux fois et il contient des dispositions positives" , affirme un jeune marocain, cité par "El Pais".

"El Mundo" écrit, de son côté, que la victoire du +Oui+ a été "écrasante" au référendum, rappelant que 98,49 pc des Marocains ont voté en faveur du projet de nouvelle Constitution contre 1,51 pc qui ont voté contre.
"Nous sommes fiers de la nouvelle Constitution. Beaucoup de choses ont changé comme la justice qui sera indépendante", a déclaré à "El Mundo" un membre d'un bureau de vote à Rabat.
Pour la jeune Khadija, le vote au référendum est un "devoir national", alors que selon Fatima, la nouvelle Constitution "garantira un avenir meilleur" pour tous les Marocains.

Selon "ABC", la journée référendaire s'est déroulée "dans un climat serein", mettant en avant le "taux de participation élevé" enregistré lors de ce scrutin populaire.
Dans son éditorial, le quotidien estime que cette nouvelle Constitution est synonyme d'"une avancée notable" à même d'accélérer la marche du Maroc vers la démocratie.

Le journal "La Gaceta" souligne également que les Marocains se sont prononcés "massivement" en faveur de la nouvelle Constitution, notant que 72,65 pc des votants inscrits sur les listes électorales se sont rendus vendredi aux urnes pour s'exprimer sur ce projet de la loi fondamentale.

Pour sa part, l'agence de presse espagnole "Europa press" met en exergue "la victoire écrasante du Oui", rappelant que la nouvelle Constitution apporte plusieurs avancées, notamment celles relatives à la consolidation de l'égalité entre les sexes et la désignation du Premier ministre au sein du parti politique arrivé en tête des élections législatives.

"Le Oui à la nouvelle Constitution l'emporte au Maroc", a titré l'agence de presse espagnole officielle "EFE", soulignant que les Marocains ont voté favorablement pour la nouvelle Constitution.

Les journaux électroniques espagnols ont, de même, consacré de larges commentaires au référendum tenu vendredi au Maroc, mettant en avant la forte participation des Marocains à l'intérieur du pays comme à l'étranger à ce scrutin populaire.

Dernière modification 02/07/2011 13:34

--------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_presse_catalane_s/view

La presse catalane se fait l'écho de la victoire écrasante du "oui" au référendum constitutionnel au Maroc

Barcelone, 02/07/11- La presse catalane s'est fait l'écho, dans ses éditions de samedi, de la victoire écrasante du "oui" au référendum sur la projet de nouvelle Constitution, relevant la participation "massive" des Marocains à cette consultation.

Ainsi, "El periodico de Catalunya" indique, citant les chiffres publiés par le ministère marocain de l'Intérieur, que 98,4 pc des électeurs ont voté pour la nouvelle Constitution, rappelant les grandes nouveautés apportées par la Loi fondamentale notamment le renforcement des pouvoirs du Premier ministre, érigé désormais en chef de Gouvernement, la reconnaissance de l'amazighe en tant que langue officielle ainsi que la consolidation des droits de l'homme.
72,65 pc des électeurs inscrits se sont rendus aux urnes pour se prononcer sur cette Constitution "qui vise à engager le Maroc sur la voie de la démocratie et à en faire un pays un modèle en matière de modernité pour le monde arabo-musulman", écrit la correspondante du journal catalan à Rabat.

Pour sa part, "La Vanguardia" indique que les autorités marocaines se sont fortement mobilisées pour assurer le succès de la consultation référendaire, soulignant que le Maroc a relevé un double défi: "un oui massif au texte constitutionnel et une forte participation des Marocains au référendum".
La réforme constitutionnelle "a été légitimée par les urnes", note encore le journal catalan, ajoutant que le Maroc a connu une "intense" campagne référendaire marquée par une forte mobilisation des partis politiques, des syndicats et des médias qui ont unanimement appelé les Marocains à voter pour le projet de nouvelle Constitution.

Abondant dans le même sens, la télévision catalane TV3 a indiqué que les Marocains ont approuvé massivement les réformes constitutionnelles, rappelant que le nouveau texte constitutionnel instaure notamment la séparation des pouvoirs, garantit l'indépendance de la justice et définit clairement les prérogatives de chaque institution.

Dernière modification 02/07/2011 15:27

-------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/reformes_democratiqu6978/view

Réformes démocratiques : le Maroc un "bon exemple" à suivre dans le monde arabe (Alvaro Frutos Rosado, président de "Carta Mediterranea")

Madrid, 8/07/11-. Les réformes démocratiques entamées depuis des années par le Maroc, dont celle relative à la nouvelle Constitution, font du Royaume un "bon exemple" à suivre dans le monde arabe, a souligné Alvaro Frutos Rosado, président du Think tank espagnol "Carta Mediterranea".

La nouvelle Constitution adoptée massivement lors du référendum du 1er juillet "peut constituer un élément structurant du processus de transition" que connaît actuellement le Maroc, a-t-il ajouté dans un entretien à la MAP.

M. Rosado a qualifié de "très intéressants" les changements vécus actuellement par le Royaume dans le cadre de son processus de réformes "avancé et très important", soulignant les points importants apportés par la nouvelle Constitution en termes notamment de "consécration du système des libertés et des droits socio-économiques, ainsi que de séparation des pouvoirs".

Le président de "Carta Mediterranea" a tenu à féliciter le peuple marocain pour sa "volonté de changement" exprimée à travers "son appui majoritaire" à la nouvelle Loi fondamentale, mettant l'accent sur la tâche qui incombe aux partis politiques, aux syndicats et aux organisations de la société civile pour l'accompagnement de cette réforme.

M. Rosado a estimé que l'Union européenne (UE) est appelée à accompagner le Maroc dans son processus de réformes engagé depuis longtemps, appelant, dans le même sens, à une plus grande collaboration entre les sociétés civiles et institutions marocaines et espagnoles.

Spécialiste en droit et sciences économiques, Alvaro Frutos Rosado est enseignant chercheur à l'Université européenne de Madrid, ex-membre du Conseil social de l'Université Carlos III de Madrid et du Comité national de la Croix rouge espagnole.

Il a occupé, en outre, la fonction de directeur de la Direction de crise à la Présidence du gouvernement espagnol.

"Carta Mediterranea" est un Think tank espagnol qui s'intéresse aux différents domaines de l'actualité espagnole et internationale et oeuvre pour la consolidation de la coopération entre les institutions et surtout les sociétés civiles.

Dernière modification 08/07/2011 17:42

-------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_maroc_avance_a_p/view

Le Maroc avance "à pas fermes" sur la voie de la démocratie (juriste espagnol)

Madrid, 12/07/11- Le Maroc avance "à pas fermes", sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, sur la voie de la démocratie, a souligné le juriste espagnol, Miguel Angel Puyol Garcia.

Le Royaume avance "à pas fermes" sur la voie de la démocratie et de l'édification d'un avenir de "paix et de prospérité" pour le peuple marocain, a affirmé M. Puyol Garcia dans un entretien à MAP-Madrid, ajoutant que le Maroc est engagé, depuis plusieurs années, dans un processus de réforme "sans précédent".

Fort de sa politique de réformes et de son processus de démocratisation, le Maroc est sur la "bonne voie" pour consolider ses acquis et aller de l'avant dans son engagement pour de l'édification de l'Etat de droit, a fait observer M. Puyol Garcia, également président du Centre des études hispano-marocaines, basé à Saragosse (Nord de l'Espagne).

Il a, en outre, mis en exergue la participation "massive" des Marocains au référendum constitutionnel du 1er juillet, faisant remarquer que la victoire "écrasante" du +Oui+ reflète la détermination du peuple marocain à s'impliquer davantage dans le processus de réformes lancé depuis plusieurs années.

Le résultat du référendum constitutionnel "n'a fait que resserrer les rangs" de toutes les composantes de la société marocaine, a-t-il dit.

Le Centre des études hispano-marocaines vise à promouvoir le dialogue et la coopération entre le Maroc et l'Espagne, tout en promouvant l'échange culturel entre les deux pays.

Il oeuvre également pour le renforcement des liens entre les sociétés civiles des deux pays à travers des activités académiques, politiques, économiques, culturelles et éducatives.

Dernière modification 12/07/2011 15:24

--------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_nouvelle_constitu_1/view

La nouvelle Constitution traduit la vision "réformiste et clairvoyante" de SM le Roi (Miguel Angel Puyol Garcia, Centre d'études)

Madrid, 31/07/11-La nouvelle Constitution, approuvée massivement par le peuple marocain lors du référendum du 1er juillet, traduit la vision "réformiste et clairvoyante" de SM le Roi Mohammed VI, a souligné le président du Centre des études hispano-marocaines, Miguel Angel Puyol Garcia.

Dans une déclaration à la MAP en marge de la réception offerte, samedi soir à Madrid, par l'ambassadeur du Maroc en Espagne, M. Ahmed Souilem, à l'occasion du 12ème anniversaire de l'accession de SM le Roi au Trô ne de Ses glorieux ancêtres, M. Puyol Garcia a ajouté que la nouvelle Constitution constitue une "avancée majeure" qui permettra au Maroc de poursuivre sa marche vers la consolidation des acquis accomplis en matière de progrès, de modernité et de démocratie.

Abondant dans le même sens, le président du Centre des études hispano-marocaines, basé à Saragosse (Nord de l'Espagne), s'est réjoui de la participation "massive" des Marocains au référendum constitutionnel, faisant remarquer que la victoire "écrasante" du Oui+ reflète la détermination du peuple marocain à s'impliquer davantage dans le processus de réformes lancé depuis plusieurs années.

M. Puyol Garcia, également juriste, a indiqué que les réformes engagées par le Maroc s'inscrivent dans le cadre d'un chantier "prometteur" pour la consolidation du modèle démocratique moderniste marocain.

Le Centre des études hispano-marocaines vise à promouvoir le dialogue et la coopération entre les deux pays tout en promouvant l'échange culturel et le métissage entre les deux Royaumes.

Il oeuvre également pour le renforcement des liens entre les sociétés civiles des deux pays à travers des activités académiques, politiques, économiques, culturelles et éducatives.

Dernière modification 31/07/2011 13:09

----------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_maroc_a_franchi_d_1/view

Le Maroc a franchi des étapes importantes pour l'édification d'un Etat démocratique (Fernando Olivan Lopez, président du Forum hispano-marocain des juristes).

Madrid- Le Maroc a franchi des étapes importantes sur la voie de l'édification d'un Etat démocratique, a souligné M. Fernando Olivan Lopez, président du Forum hispano-marocain des juristes.

Le Maroc a réalisé ces dernières années des progrès remarquables sur la voie du respect et de l'enracinement des droits fondamentaux et de l'édification d'une société civile agissante pour accompagner les mutations que connaît le Royaume, a ajouté M. Lopez, dans une déclaration à la MAP lors de la réception offerte, samedi soir à Madrid par l'ambassadeur du Maroc en Espagne, M. Ahmed Souilem, à l'occasion du 12ème anniversaire de l'accession de SM le Roi Mohammed VI au Trô ne de Ses glorieux ancêtres.

A cette occasion, M. Lopez, également professeur de droit constitutionnel, a salué l'approbation par le peuple marocain de la nouvelle Constitution, lors du référendum du 1er juillet, faisant remarquer que cette Loi fondamentale renferme des "nouveautés importantes" qui invitent à l'optimisme.

Le président du Forum hispano-marocain des juristes a, par ailleurs, souligné l'excellence des relations entre le Maroc et l'Union européenne (UE), rappelant que le Royaume est le premier pays du sud de la Méditerranée à avoir bénéficié d'un statut avancé auprès de l'UE.

Dernière modification 31/07/2011 12:16

---------------->
http://www.map.ma/fr/sections/culture/exposition_photograp/view

Exposition photographique sur le Maroc à Séville (Fondation des trois cultures de la Méditerranée)

Madrid, 15/07/11- "La fascination marocaine" est l'intitulé d'une exposition de photos sur le Maroc organisée jusqu'au 25 septembre prochain à Séville (Sud de l'Espagne), dans le cadre du cycle d'activités culturelles "Le Maroc en Andalousie" initié par la Fondation des trois cultures de la Méditerranée.

Près d'une centaine de photographies anciennes prises au Maroc entre les années 1931 et 1936, dans les villes de Tétouan, Tanger, Chefchaouen et Casablanca, sont actuellement exposées au public au Musée des arts et coutumes populaires de la capitale andalouse, selon la Fondation.

Réalisées par le photographe portugais Antonio Passaporte (1901-1983), ces clichés font partie d'une collection de 400 photos d'archives dédiées au Maroc et qui étaient utilisées pour l'édition de cartes postales du Royaume, souligne la même source dans un communiqué.

Ces photos, qui reflètent des paysages, des monuments ou des scènes de la vie quotidienne du Maroc, sont classées en cinq groupes thématiques: espaces publics, vues panoramiques, personnages, intérieurs des édifices et métiers.

Le cycle d'activités culturelles "Le Maroc en Andalousie", organisé en collaboration avec le ministère chargé de la Communauté marocaine résidant à l'étranger, s'articule autour d'activités de tout genre, dont des séminaires, des concerts de musique, des conférences, des activités sportives, des expositions d'artisanat, qui seront organisées dans différentes villes de la région autonome d'Andalousie.

Inauguré en mai, ce cycle permet aux ressortissants marocains vivant en Espagne de garder le contact avec leurs racines et offrir l'occasion au public espagnol de connaître un peu mieux le Royaume, sa civilisation et sa culture.

Créée à Séville en 1998, la Fondation des Trois cultures de la Méditerranée est un forum fondé sur les principes de paix, de tolérance et de dialogue, dont l'objectif principal est de promouvoir la rencontre entre les peuples et les cultures de la Méditerranée.

La Fondation, qui est une initiative du gouvernement du Maroc et du gouvernement autonome d'Andalousie, est l'un des organismes les plus actifs dans ce domaine dans l'espace euro-méditerranéen.

Dernière modification 15/07/2011 15:30.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
4. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-ALLEMAGNE
http://www.map.ma/fr/sections/lire_aussi/le_maroc_a_realise_d/view

Le Maroc a réalisé de <grandes avancées démocratiques> (Martin Schultz, député européen)

Rabat, 18/07/11- Le Maroc a réalisé de grandes avancées en matière démocratique et son modèle peut servir d'exemple dans le monde arabe, a affirmé lundi à Rabat, le président du groupe Socialiste et démocratique au Parlement européen, M.Martin Schultz, qui conduit une délégation de cette institution.

Dans une déclaration à la MAP en marge de ses entretiens avec la Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Mme Latifa Akharbach, M. Schultz a indiqué que la nouvelle constitution marocaine adoptée le 1-er juillet, a des similitudes avec les Lois fondamentales de pays européens.

Il a souligné, par ailleurs, que cette entrevue a été une occasion pour un échange de vue sur nombre de questions, notamment les relations de coopération entre l'UE et le Maroc et les moyens de les renforcer davantage particulièrement dans les domaines de la pêche, de l'agriculture et de la recherche scientifique.

D'autre part le député européen s'est félicité du rôle "primordial" du Maroc au sein de l'Union pour la méditerranée (UpM).

Pour sa part, Mme Akharbach a indiqué, lors de ces entretiens, que la visite de cette délégation européenne est une initiative louable qui intervient à une étape importante des relations Maroc-Union européenne et qu'elle est d'autant plus importante dans un contexte où le Maroc oeuvre avec constance à construire un dialogue productif et responsable avec le Parlement européen.

L'exemple le plus significatif de ce dialogue, a-t-elle relevé, est la création de la Commission Parlementaire Mixte Maroco/UE et la récente mise en place d'un groupe d'Amitié Maroc/Parlement Européen.

Après avoir mis en exergue les nombreuses innovations apportées par la nouvelle constitution du Royaume, qui vient couronner tout un processus de réformes entamé il y a plusieurs années en matière de démocratie, d'Etat de droit, et de bonne gouvernance, Mme Akharbach a exprimé le ferme engagement du Royaume à renforcer davantage les relations avec le Parlement européen, tout en espérant qu'il accompagne avec détermination le projet de société démocratique et solidaire que le Maroc est en train de construire.

Ces avancées démocratiques, a-t-elle affirmé, auront des retombées positives sur les relations Maroc-UE notamment à travers le renforcement et l'approfondissement du dialogue politique parlementaire et gouvernemental, notant que l'octroi au Parlement marocain, le 22 juin 2011, du "statut de Partenaire pour la Démocratie" auprès de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe, fait du Royaume le premier pays non membre de cette Assemblée à bénéficier d'un tel statut.

La Secrétaire d'Etat a, ensuite, rappelé que Le Maroc demeure le principal partenaire de l'UE dans la zone Sud de la Méditerranée, compte tenu de son implication à la tête des différentes instances, notamment l'Assemblée Parlementaire de I'UpM, la Fondation Anna Lindh et la nomination récente de M. Youssef Amrani au poste de Secrétaire Général de l'UpM.

Le Royaume est de plus en plus engagé à oeuvrer pour la mise en place d'une politique méditerranéenne ambitieuse qui répond aux aspirations des peuples de la région, eu égard aux multiples attentes des pays euro méditerranéens et en raison du nouveau contexte dans le monde arabe et des effets de la crise économique et financière, a-t-elle souligné.

Evoquant le partenariat économique, Mme Akharbach a affirmé que la coopération entre l'Union européenne et le Maroc, partenaire privilégié bénéficiant du Statut avancé avec l'Union, doit se consolider davantage à travers les échanges agricoles.

L'entrée en vigueur de l'accord agricole à l'aune d'un partenariat agricole responsable et complémentaire ne peut être que bénéfique pour les deux parties et donnera un nouvel élan aux relations bilatérales Maroc/UE, a-t-elle conclu.

Dernière modification 18/07/2011 18:20

--------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_projet_de_societe/view

Le projet de société mis en Œuvre par le Maroc reflète l'art de tous les possibles dans le monde arabo-musulman (Martin Schultz, député européen)

Rabat- La cohérence et la modernité du projet de société désormais mis en oeuvre par le Maroc reflète l'art de tous les possibles dans le monde arabo-musulman, a déclaré lundi à Rabat M. Martin Schultz, président du Groupe socialiste et démocratique du Parlement Européen, à l'issue d'un entretien au Cabinet Royal avec M. André Azoulay, Conseiller de SM le Roi.

Accompagné des membres de sa délégation et de M. Landaburu, chef de la délégation de l'Union Européenne au Maroc, M. Schultz a ajouté que cet entretien avait confirmé et conforté sa propre évaluation sur le caractère exemplaire et exhaustif des réformes globales mises en oeuvre par le Maroc.

De son côté, M. Azoulay a souligné que cette séance de travail avait permis de mettre en relief les paramètres nouveaux, fondamentaux et parfois inédits qui vont façonner et structurer le paysage institutionnel et politique marocain "tout en apportant à notre pays l'opportunité historique de consolider son leadership régional dans un espace en complète restructuration et en profonde mutation".

Dans cette perspective, le Conseiller de SM le Roi a rappelé la centralité et l'importance stratégique du "partenariat euro-méditerranéen directement concerné par l'évolution de la situation dans notre région", qu'il s'agisse des changements en cours ou du caractère prioritaire et plus urgent que jamais de la relance du processus de paix au Moyen-Orient.

Dernière modification 19/07/2011 08:09

------------->
http://www.map.ma/fr/sections/lire_aussi/sm_le_roi_n_a_cesse/view

le Roi n'a cessé d'insister sur le nouveau concept de l'autorité depuis Son accession au Trô ne (Sonia Hedjazi, "chercheuse allemande")

Berlin, 6/07/11- La chercheuse allemande Sonia Hedjazi a affirmé que les sujets débattus actuellement au Maroc dans le cadre des réformes constitutionnelles, ne sont pas de nouvelles questions puisque Sa Majesté le Roi Mohammed VI s'est prononcé, depuis Son accession au Trô ne sur le nouveau concept de l'autorité, la décentralisation, les libertés individuelles et la participation politique.

Dans une analyse publiée, récemment, sur le site allemand "Qantara" dédié au dialogue avec le monde musulman, la chercheuse allemande, spécialisée en sciences islamiques, a souligné que le Souverain

Le Souverain "a, également, soutenu plusieurs revendications sociales et politiques, notamment les investigations pour faire la lumière sur les violations passées des droits de l'homme, à travers l'installation de l'instance Equité et Réconciliation, a ajouté la chercheuse allemande, faisant remarquer que cette méthode réformiste a favorisé un grand ralliement autour de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, notamment parmi les jeunes.

La chercheuse allemande, experte en questions marocaines, a rappelé que depuis 1999, un débat public avait été lancé sur l'identité nationale au Maroc, se référant au discours adressé à la nation par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l'occasion du deuxième anniversaire de l'accession du Souverain au Trô ne de ses glorieux ancêtres, dans lequel le Souverain a mis l'accent, le 30 juillet 2001 à Tanger, sur "la nécessité de donner une nouvelle impulsion à notre culture amazighe qui constitue une richesse nationale".

Elle a assuré que "sans nul doute, le discours Royal est une révolution culturelle en comparaison avec la voisine : l'Algérie ou avec d'autres Etats arabes qui marginalisent leurs citoyens pour des raisons ethniques".

Mme Hedjazi a relevé, d'autre part, que la création, en 2002 de l'institut Royal de la culture amazighe, la diversité croissante dans les médias à travers la présentation des trois dialectes berbères et l'enseignement de la langue amazighe dans les écoles marocaines figurent parmi les dernières réformes constitutionnelles au Maroc.

La chercheuse allemande s'est, aussi, félicitée de la reconnaissance de la langue amazighe en tant que deuxième langue officielle du pays aux cô tés de la langue arabe.

Mme Hedjazi a salué les hautes orientations tracées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui "ne se focalisent pas uniquement sur les amazighs car depuis le début, le Souverain a insisté à maintes reprises sur la pluralité de la société marocaine, à ses origines arabe, sahraouie, amazighe, africaine, andalouse", a-t-elle relevé.

Et la chercheuse allemande de conclure : Le mouvement social, la pluralité des opinions reflètent "le niveau très avancé du débat public au Maroc".

Dernière modification 06/07/2011 17:19

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
5. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-ITALIE
http://www.map.ma/fr/sections/politique/une_parlementaire_it/view

Une parlementaire italienne d'origine marocaine: les chiffres parlent d'eux-mêmes (Souad Sbai)

Rome, 04/07/11- Les chiffres parlent d'eux-mêmes et sont, par leur clarté, révélateurs, plus que n'importe quelle autre donnée, de la réalité, a affirmé la parlementaire italienne d'origine marocaine, Souad Sbai, en évoquant le vote massif des électeurs marocains en faveur du projet de nouvelle constitution.

Dans un entretien publié par le site d'information "Italiaglobale", la députée a observé qu'il s'agit là d'un "signe sans équivoque" de la part d'un pays qui a choisi "sa propre destinée" en s'opposant à toute tentative qui viserait à "troubler son chemin vers le changement".

Sbai, qui est membre du parti du Peuple de la liberté (PDL), du chef du gouvernement italien, Silvio Berlusconi, a qualifié d'"historique " la réforme constitutionnelle, dont elle a cité, entre autres "points cardinaux", la consécration de l'égalité entre hommes et femmes, les pouvoirs accordés au premier ministre et la constitutionnalisation de l'Amazigh en tant que langue officielle au côté de l'Arabe.

La parlementaire s'est félicitée, dans ce même cadre, des perspectives qu'ouvre le nouveau texte constitutionnel pour un peuple qui, a-t-elle dit, "avait, de toute façon, déjà manifesté une forte tendance pour le changement vers une démocratie parlementaire et à l'européenne".

98,50 pc des votants se sont prononcés en faveur du nouveau texte constitutionnel, selon les résultats provisoires du référendum annoncés samedi par le ministre de l'Intérieur, M. Taieb Cherqaoui.

Le PDL auquel appartient Souad Sbai est la principale composante du gouvernement de centre-droit au gouvernement.

Dernière modification 04/07/2011 10:35

------------------------>
http://www.map.ma/fr/sections/lire_aussi/le_maroc_un_des_pay/view

Le Maroc, un des pays phares qui illuminent la région arabo-islamique (Benedetto Adragna, Sénateur italien)

Rome, 06/07/11- Le Maroc est incontestablement un des pays phares qui illuminent la région arabo-islamique, a souligné le sénateur italien Benedetto Adragna.

Il convient "dans le panorama géopolitique qui caractérise, ces derniers mois, un échiquier arabo-islamique constellé d'épisodes de violence, de mettre en évidence les pays phares qui illuminent la région et dont le Maroc est incontestablement l'un d'eux", a écrit le sénateur dans un article publié par le quotidien en ligne "Europaquotidiano".

Se félicitant du contenu de la nouvelle Constitution qui, a-t-il dit, modifie dans le sens démocratique les équilibres du pouvoir, M. Adragna, président de l'Association parlementaire d'amitié Italie-Maroc, a relevé que le Royaume a entrepris, avec détermination et surtout pacifiquement, la réécriture de son ossature institutionnelle.

"Il faut reconnaitre au gouvernement du Maroc et à son Souverain le mérite d'avoir fait montre d'un grand courage, les réformes n'étant dictées, ni par la rue ni par l'Occident", a-t-il affirmé dans cet article.

Se réjouissant aussi de la réponse du Maroc face aux événements qui secouent la rive sud de la Méditerranée, le sénateur a précisé que cette réponse "plonge ses racines dans l'histoire d'une monarchie pluri-centenaire et qui amorce un tournant démocratique face à la menace de radicalisation qui, malheureusement, pèse sur les pays de la région".

M. Adragna, sénateur du Parti Démocrate italien (PD-opposition de gauche), a souligné, par ailleurs, que la modernisation de la rive sud de la Méditerranée représente un objectif prioritaire pour l'Europe et, en particulier, pour l'Italie.

"Tous les regards sont maintenant tournés vers Tripoli, mais cela ne doit pas nous faire oublier que l'ampleur du problème méditerranéen ne s'arrête pas à la Libye", a-t-il fait remarquer.

Dernière modification 06/07/2011 11:37

-------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_nouvelle_constitu3928/view

La nouvelle constitution marocaine procède d'une vision "avancée et moderne" (Onofrio Introna, président du Parlement de la région italienne des Pouilles)

Rome, 12/07/11- La nouvelle constitution marocaine, adoptée le 1er juillet par référendum, procède d'une vision "avancée et moderne", a affirmé le président du Parlement de la région italienne des Pouilles (sud-est), Onofrio Introna.

Dans une lettre adressée au Consul général du Maroc à Palerme, Youssef Balla, le responsable italien a souligné le "tournant historique" que l'adoption de cette constitution marque pour le Royaume.

M. Introna, qui a vanté les liens d'amitié qui unissent le Maroc à son pays et à sa région, a salué en particulier la constitutionnalisation d'institutions en charge de la protection de l'égalité, de la liberté et des droits de l'Homme ainsi que celle de la régionalisation.

En optant pour l'autonomie régionale, le Maroc a choisi un système qui garantisse la démocratie et la participation et un instrument de croissance tant au plan institutionnel qu'au niveau social et économique, a-t-il écrit dans cette lettre dont la MAP a reçu une copie mardi.

Le président du Parlement de la région des Pouilles s'est, par ailleurs, réjoui du droit ouvert aux étrangers résidant au Maroc de participer aux élections locales.

L'article 30 de la constitution prévoit en effet la possibilité de cette participation "en vertu de la loi, de l'application de conventions internationales ou de pratiques de réciprocité".

Dernière modification 12/07/2011 16:38

------------>
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_maroc_est_un_mod/view

Le Maroc est un "modèle d'excellence" dans la région (Raffaele Lombardo, président de la région autonome de Sicile)

Rome, 13/07/11- La nouvelle constitution adoptée par référendum par le Maroc fait du Royaume un "modèle d'excellence" dans son environnement géographique, a affirmé le président de la région autonome de Sicile, M. Raffaele Lombardo.

Dans un communiqué parvenu mercredi à la MAP, M. Lombardo a rendu hommage à SM le Roi Mohammed VI pour avoir "inspiré" le processus ayant abouti à l'approbation, le 1er juillet, par le peuple marocain du nouveau texte constitutionnel.

Cette approbation "témoigne du soutien du peuple marocain au processus de réformes engagé avec clairvoyance par SM le Roi Mohammed VI ", a-t-il affirmé.

Le président de la région de Sicile a exprimé, à cet égard, la "haute appréciation" du gouvernement de sa région pour cette dynamique qui, a-t-il relevé, "s'inscrit dans la continuité des réformes démocratiques entreprises par le Royaume et de son engagement clair pour la défense des droits humains et civils".

M. Lombardo a observé, à ce propos, que la nouvelle constitution confirme l'engagement du Maroc sur la voie du renforcement de son arsenal institutionnel et politique pour l'adapter à celui de ses partenaires européens et pour enraciner sa position, au plan international, d'Etat moderne en matière de normes de droit universelles.

Le responsable sicilien a exprimé, par ailleurs, la volonté de sa région de renforcer son partenariat avec le Royaume et de mettre à sa disposition l'expérience accumulée durant plus de soixante ans pour l'accompagner en matière de mise en oeuvre de la régionalisation avancée consacrée par le nouveau texte constitutionnel.

Dernière modification 13/07/2011 14:58

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
6. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-ROYAUME UNI
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_presse_britanniqu/view

La presse britannique souligne la satisfaction des Marocains de la nouvelle constitution

Londres, 02/07/11- La presse britannique paraissant samedi s'est longuement arrêtée sur le référendum sur la nouvelle Constitution, tenu vendredi au Maroc, soulignant la "satisfaction" des Marocains des dispositions du nouveau texte.

"La majorité des électeurs se sont dit satisfaits de la nouvelle constitution", relève le Financial Times.
Les Marocains, tout âge et classe sociale confondus, se sont exprimés en faveur de la Constitution, fait savoir le FT, citant des témoignages de Marocains, jeunes et moins jeunes, travailleurs et employés dans plusieurs secteurs.
Parmi l'élite de la classe moyenne, indique la publication, "l'on souligne que le référendum permettra au Maroc d'engager une transition importante que les autres pays de la région n'ont pu réaliser qu'à travers la violence".

De son cô té, le quotidien +The Independent+ note que le Maroc tient sa consultation référendaire au moment où les révolutions qui ont balayé la région "peinent toujours à réaliser le changement tant souhaité".
Le Maroc "s'est abstenu de recourir à la force contre les manifestants", relève le quotidien, notant qu'"au moment où les réalisations démocratiques au lendemain des événements du Printemps arabe restent fragiles, les réformes engagées par le Maroc lui ont valu un soutien à grande échelle de la part de la communauté internationale".

Dans le quotidien +The Guardian+, on rappelle que la nouvelle loi consacre les droits de la femme et des minorités, et consolide les pouvoirs du parlement et du pouvoir judiciaire.
Le journal note que l'opération de vote a été organisée de manière à faciliter à tous les Marocains de participer, y compris les analphabètes, soulignant que les bureaux de vote dans les régions rurales ont enregistré une forte affluence.

Par ailleurs, la presse britannique passe en revue les réformes introduites dans la Constitution, notamment le renforcement des rô les du Premier ministre et du parlement, l'officialisation de la langue amazighe, et la mise en place d'un pouvoir judiciaire indépendant.

Dernière modification 02/07/2011 12:28

----------------->
http://www.map.ma/fr/sections/economie/le_maroc_une_plate-/view

Le Maroc, une plate-forme idéale d'affaires vers l'Afrique et le monde arabe (Allen & Overy)

Londres, 28/07/11- Le Maroc, grâce aux réformes politiques et économiques qu'il a initiées durant les dernières années, se présente comme une plateforme idéale d'investissements et d'affaires vers l'Afrique sub-saharienne et la région du Moyen-Orient et de l'Afrique du nord, a affirmé jeudi le cabinet britannique d'avocats d'affaires Allen & Overy.

(Propos recueillis par Abdelghani Aouifia)

"Pour nous, le Maroc offre une stabilité exemplaire et des infrastructures qui nous permettent de développer nos activités dans une région stratégique", a confié à la MAP M. François Duquette, associé au sein du bureau d'Abu Dhabi, qui participera prochainement à l'ouverture du bureau à Casablanca qui sera dirigé par Hicham Naciri (associé Du cabinet Gide Loyrette Nouel û Naciri & Associés).
L'ouverture de cette représentation, prévue durant la première quinzaine du mois de septembre, est le couronnement de plusieurs années de travail, indique François Duquette qui devra diriger l'antenne casablancaise de ce prestigieux groupe qui compte des représentations dans des métropoles mondiales comme Paris, New York, Tokyo, Sao Paolo, Hong Kong, Moscou et Singapore.
Allen & Overy étudiait d'autres juridictions pour accueillir sa représentation régionale pour l'Afrique subsaharienne et l'Afrique du nord, a fait savoir M. Duquette, citant notamment l'Afrique du sud.
Or, a-t-il dit le Maroc s'est imposé d'une part grâce à sa position géographique, sa stabilité politique et son climat d'affaires répondant parfaitement aux normes internationales en matière de transparence et
d'ouverture.
Le pays offre également de bonnes opportunités pour le développement des activités du groupe dans la région, a dit le responsable, citant notamment ce qu'il a qualifié d'"excellente infrastructure bancaire avec un bon développement des sociétés de gestion financière au Maroc".
La présence de firmes internationales de consultants, comme McKinsey, qui couvrent la région depuis le Maroc, témoigne de cette vocation du Royaume en tant que hub régional, a encore indiqué M. Duquette, rappelant que le cabinet gère à présent ses activités dans la région de l'Afrique du nord et de l'Afrique subsaharienne à partir de ses bureaux de Londres, de Paris et du Moyen-Orient.
Par ailleurs, l'antenne casablancaise, qui devrait compter 25 avocats en majorité marocains, travaillera en synergie avec les bureaux du groupe à Paris et à Abu-Dhabi et servira, en premier lieu, le marché marocain, où le cabinet britannique affirme disposer déjà d'une clientèle bien établie, formée essentiellement de compagnies opérant dans le secteur énergétique et minier.
"Le marché marocain est notre plateforme principale", a indiqué M. Duquette, ajoutant que la base casablancaise "offrira une grande valeur ajoutée aux clients".
"C'est un mariage parfait", selon M. Duquette, qui a relevé que son cabinet entrevoit avec optimisme l'avenir, un optimisme conforté par l'attractivité que le Maroc ne cesse de consolider auprès de la communauté d'affaires internationales grâce aux grands chantiers de développement ouverts dans pratiquement toutes les régions du pays. C'est un marché très prometteur qui attire des compétences à la fine pointe dans des domaines comme le financement de projets et les marchés des capitaux, a dit M. Duquette, soulignant l'engouement pour le Maroc d'investisseurs asiatiques, français, espagnols et du Moyen-Orient.
Il n'a pas manqué de relevé l'ouverture de la population marocaine aux réformes, une ouverture consacrée, a-t-il dit, par l'approbation majoritaire de la réforme constitutionnelle à l'occasion du référendum du 1er juillet.
"Pour nous cette ouverture est un signe évident de stabilité", a-t-il fait observer, soulignant également les importants efforts consentis au niveau de la réforme judiciaire.
Ces réformes "sont une des raisons pour lesquelles nous avons opté pour Casablanca et pour le Maroc", a dit M. Duquette.

De son côté, Jean-Claude Rivalland, managing partner du bureau parisien d'Allen & Overy, a indiqué que la branche casablancaise du groupe accompagnera l'essor continu que connaissent les relations économiques et commerciales entre le Maroc et la France.
L'initiative reflète en effet l'excellence des relations entre le Maroc et la France, a-t-il dit, rappelant la forte présence des entreprises et des investisseurs français au Maroc.

Outre Allen & Overy, un autre groupe britannique d'avocats d'affaires, +Clifford Chance+, a également annoncé son intention de s'implanter au Maroc.
Les deux cabinets font partie du "Magic Circle", qui regroupe les plus importants cabinets d'avocats britanniques.

Dernière modification 29/07/2011 10:14

----------------->
http://www.map.ma/fr/sections/economie/deux_grands_cabinets2350/view

Deux grands cabinets d'avocats d'affaires britanniques s'implantent au Maroc

Londres, 25/07/11- "Clifford Chance" et "Allen & Overy", deux grands cabinets britanniques d'avocats d'affaires, ont décidé d'ouvrir des antennes au Maroc, bénéficiant de l'essor économique et de la position du Royaume en tant que hub vers le continent africain et la région du Moyen-Orient.

Derek Gilmour, responsable de la communication au sein d'Allen & Overy a confirmé à la MAP l'intention de son cabinet de s'implanter au Maroc, au moment où la publication spécialisée "Legal Week" a rapporté lundi que "Clifford Chance" devra ouvrir sa branche marocaine vers la fin de 2011.

Ces antennes devront servir de hub pour les clients des deux cabinets vers l'Afrique du nord et l'Afrique subsaharienne.

Le quotidien britannique des milieux d'affaires, The Financial Times, a relevé l'engouement de ces cabinets pour l'Afrique, notant que ces structures tentent de se positionner en Afrique dans l'ambition de décrocher des contrats.

A cet égard, le Maroc s'impose comme une destination privilégiée pour ces cabinets, comme l'a indiqué Wim Dejonghe, responsable du cabinet Allen & Overy, qui a souligné que la stabilité dont jouit le Maroc devra renforcer l'attractivité du pays.

"Clifford Chance" et "Allen & Overy" font partie du "Magic Circle", qui regroupe les plus importants cabinets d'avocats britanniques.

Dernière modification 25/07/2011 16:32

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
7. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-PORTUGAL
http://www.map.ma/fr/sections/politique/l_infiltration_des_s/view

L'infiltration des salafistes a affaibli le mouvement du 20 février (Raul Braga Pires, chercheur portugais)

Lisbonne, 04/07/11- L'infiltration des salafistes jihadistes et des adeptes de la mouvance "Al Adl Wal Ihssane", a affaibli le mouvement du 20 février, a indiqué Raul Braga Pires, chercheur au Centre des études africaines de l'Université de Porto (Portugal).

Des membres de la "salafia jihadia" qui ont trouvé place au sein du Mouvement du 20 février et d'autres appartenant à "Al Adl Wal Ihssane", notamment d'anciens détenus, participent en force aux manifestations organisées à l'appel du mouvement, a ajouté Braga Pires dans une déclaration à l'envoyée spéciale de l'hebdomadaire portugais "Expresso" à Rabat, dans le cadre de la couverture du référendum constitutionnel.

La décision de transférer les manifestations dans les quartiers populaires d'une part et l'alliance entre partis de gauche et islamistes d'autre part traduisent la faiblesse du mouvement du 20 février, a affirmé Braga Pires qui prépare un doctorat à l'Université Mohammed V Agdal-Rabat.

Il a souligné, à ce propos, que le mouvement a commencé à perdre du terrain quand il s'agit d'organiser des manifestations dans les centres-villes et n'a plus de poids comme ce fut le cas auparavant.

Il a, par ailleurs souligné que la situation au Maroc est bien différente de celle de la Tunisie et de l'Egypte, ou encore d'autres pays arabes. Le chercheur portugais a également affirmé que "la monarchie au Maroc n'est pas remise en cause, car le Roi, à l'écoute de son peuple et de ses aspirations, est le garant de l'unité de la Nation et de l'intégrité territoriale".

Dernière modification 04/07/2011 15:08.

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
8. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-POLOGNE
http://www.map.ma/fr/sections/politique/m._radi_s_entretient/view

Radi s'entretient avec une délégation parlementaire polonaise

Rabat, 13/07/11- Le président de la Chambre des représentants, Abdelwahed Radi, s'est entretenu, mardi à Rabat, avec une délégation du groupe d'amitié parlementaire maroco-polonaise des moyens de renforcer les relations entre les deux pays.

Lors de cette entrevue, M. Radi a formé le souhait de voir cette visite constituer une occasion pour raffermir "les bonnes relations" unissant le Maroc et la Pologne, indique un communiqué de la Chambre.

Il a souligné, dans ce sens, la volonté du gouvernement marocain à imprimer une nouvelle dynamique à ces relations sur les plans économique, politique, diplomatique, culturel et commercial, entre autres.

M. Radi a, en outre, passé en revue les potentialités dont regorge le Maroc, tout en mettant l'accent sur le climat propice qu'il garantit aux investissements.

Il a également rappelé la crédibilité dont jouit le Maroc dans son entourage africain et arabo-islamique, tout en mettant en exergue les acquis constitutionnels, politiques et diplomatiques engrangés par le Royaume.

De son cô té, M. Mssislav Marsan Luzak, qui conduit la délégation polonaise a indiqué que cette visite témoigne de la détermination de la Pologne à approfondir et à raffermir davantage les relations entre les deux pays et à pallier la faiblesse ayant caractérisé, de par le passé, les rapports entre les deux parties.

Le président de la délégation polonaise a émis le souhait de donner une nouvelle impulsion à ces relations, rappelant à cet égard l'importance de la coopération économique et dans le domaine de l'échange des expertises en matière agricole et commerciale et des nouvelles technologies.

Dernière modification 13/07/2011 08:42

------------>
http://www.map.ma/fr/sections/regionales/une_delegation_de_jo/view

Une délégation de journalistes polonais en visite à Marrakech

Marrakech, 03/07/11- Une délégation de journalistes polonais représentant la presse professionnelle et grand public est en visite jusqu'au 5 Juillet à Marrakech.

Ce voyage de presse, qui profite à 17 journalistes, s'inscrit dans le cadre des opérations relations publiques destinées à la fois à renforcer la campagne de communication lancée par l'Office national marocain du tourisme (ONMT) et à rassurer l'opinion publique polonaise suite aux tristes événements qu'a connus la Cité ocre.

Il fait partie également des actions prévues dans le plan d'action 2011 de l'ONMT tendant à accentuer la visibilité du Maroc auprès de nombre de marchés tant au niveau de la presse écrite et audiovisuelle que des tours opérateurs ou des agents de voyages des différents réseaux de distribution.

A travers cette action, l'ONMT et le Conseil régional du tourisme (CRT) de Marrakech entendent notamment mettre en évidence les potentialités touristiques et culturelles du la Cité ocre, d'autant plus que cette visite coïncide avec le Festival national des arts populaires (FNAP).

La ville de Marrakech a été prise d'assaut ces derniers jours par de nombreux groupes de journalistes étrangers, dont des Portugais, des Autrichiens, des Belges et des Suisses.

Ces voyages ont été l'occasion pour ces hommes de médias de découvrir de façon originale les atouts touristiques dont regorge la ville et de prendre connaissance de visu des efforts entrepris dans l'optique de promouvoir le produit touristique local et d'accroître la notoriété et l'attractivité de la région.

Dernière modification 03/07/2011 11:36

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
9. LOBBY PRO MAROCAIN EN EUROPE-UE-CONSÉIL D'EUROPE-OSCE
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_maroc_exemple_d/view

Le Maroc, exemple d'un pays ayant mené des changements démocratiques dans la stabilité (Bernardino Leon, Responsable UE)

Madrid- Le Maroc constitue l'exemple d'un pays qui a su mener des changements démocratiques dans la stabilité, a estimé mardi le représentant spécial de l'Union européenne (UE) pour la région du sud de la Méditerranée, Bernardino Leon.

Le cas du Maroc montre que le changement "peut se faire dans la paix et la stabilité", a indiqué M. Leon, dont les propos ont été rapportés par l'agence Europa Press.

Pour l'ancien secrétaire général de la présidence espagnole, qui s'exprimait lors d'une rencontre avec la presse, l'exemple du Maroc est "intéressant à bien des égards".

Bernardino Leon devrait effectuer dans les prochains jours une tournée dans plusieurs pays arabes, dont le Maroc, l'Egypte et la Tunisie.

Citant des sources diplomatiques européennes, Europa Press indique que les changements opérés par le Maroc sont "importants" et démontrent la volonté du pays d'"aller de l'avant".

Dernière modification 20/07/2011 14:52.

------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/mme_rodi_kratsa-tsag/view

Rodi Kratsa-Tsagaropoulou (vice-présidente du Parlement européen en charge des relations euro-méditerranéennes) salue l'engagement du Maroc en faveur d'une solution pacifique à la question du Sahara

Rabat, 11/07/11- La vice-présidente du Parlement européen en charge des relations euro-méditerranéennes, Mme Rodi Kratsa-Tsagaropoulou, a salué, lundi à Rabat, l'engagement du Maroc à trouver une solution pacifique à la question du Sahara.

"Je salue l'engagement du Maroc à donner une chance à une solution pacifique à la question du Sahara et je suis sûre que la régionalisation va aider à ce que chaque région tire profit de son potentiel économique, humain et technologique", a déclaré Mme Kratsa-Tsagaropoulou à l'issue d'un entretien avec la secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mme Latifa Akharbach.

Evoquant la nouvelle constitution du Royaume, Mme Kratsa-Tsagaropoulou a tenu à féliciter le Maroc pour ce pas "courageux" vers un meilleur avenir.

"Je voudrais féliciter le Maroc pour ce pas courageux et salué la volonté politique de SM le Roi, des forces politiques et de la société civile et leur engagement vers un meilleur avenir".

Les réformes entreprises constituent "une obligation pour la classe politique et pour chaque Marocain et Marocaine de bien cueillir la modernité et aller vers l'avenir, vers le progrès et mieux profiter de toutes les chances du progrès pour renforcer la place du Maroc dans la Méditerranée et sur la scène internationale".

Mme Akharbach a, de son cô té, souligné que la réforme constitutionnelle et la consolidation du processus démocratique sont à même de permettre au Maroc de renforcer son statut au sein de l'espace euro-méditerranéen, rappelant que le Royaume assure le secrétariat général de l'Union pour la Méditerranée dont il préside l'Assemblée parlementaire.

"Nous avons également un rô le de premier plan à jouer en ce qui concerne l'Assemblée régionale et locale au sein de l'espace euro-méditerranéen", a-t-elle dit.

L'entretien entre Mme Akharbach et Mme Rodi Kratsa-Tsagaropoulou a également porté sur les perspectives de raffermissement de la coopération euro-méditerranéenne, notamment après le choix du Maroc pour assurer le secrétariat général de l'UPM.

Mme Akharbach a rappelé, à cet égard, que le Maroc est engagé dans la consolidation de la coopération et des échanges euro-méditerranéens et dans l'approfondissement du dialogue politique entre les deux rives de la méditerranée, devenu d'une grande importance eu égard aux évolutions en cours dans les pays d'Afrique du Nord, indique un communique du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

Le Maroc, a-t-elle souligné, a toujours été un acteur dynamique au sein de cet espace comme en témoignent les multiples présidences qu'il assure au sein de l'architecture institutionnelle et civile de l'UpM, puisque le Royaume préside notamment l'APEM (Assemblée Parlementaire de l'Union Pour la Méditerranée), l'ARLEM (Assemblée des régions et des villes de la Méditerranée), la Fondation Anna Lindh et la plateforme EuroMed des ONG.

Cette entrevue a constitué une occasion pour évoquer l'état d'avancement du projet de création de l'université euro méditerranéenne de Fès, qui sera le pendant sud de l'Université euro-méditerranéenne de Slovénie (EMUNI).

Ce projet, qui a fait l'objet d'une lettre adressée par SM le Roi Mohammed VI aux coprésidents de l'UpM, a pour vocation de créer des opportunités d'échanges fructueux entre étudiants, chercheurs et universités des pays des deux rives, contribuant ainsi à favoriser le dialogue entre les cultures par "un investissement dans les capacités humaines et les échanges culturels nouveaux", ajoute le communiqué.

Mme Akharbach a souhaité que l'université euro-méditerranéenne de Fès obtienne le label UpM, ce qui permettra d'accélérer la réalisation et le financement de ce projet qui contribuera à la mise en relation des communautés de chercheurs des deux rives et participera à la promotion de la compréhension mutuelle au sein de l'espace euro-méditerranéen.

Lors de cet entretien, Mme Kratsa-Tsagaropoulou a informé Mme Akharbach du prochain lancement d'une plateforme d'échange entre journalistes méditerranéens des deux rives et salué les reformes constitutionnelles et démocratiques menées par le Maroc et qui contribueront, selon elle, à enrichir et à approfondir la relation maroco-euro-méditerranéenne.

Dernière modification 11/07/2011 14:08

------------------>
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_secteur_energetiq/view

Le secteur énergétique devrait jouer un rô le-clé dans le partenariat UE-Maroc (Eneko Landaburu, représentant UE au Maroc)

Rabat, 11/07/11- Le secteur de l'énergie, "élément crucial et stratégique sur les plans politique et économique", est appelé à jouer un rô le-clé dans le partenariat UE-Méditerranée du sud et UE-Maroc, a souligné, lundi à Rabat, l'Ambassadeur chef de la délégation de l'UE au Maroc, Eneko Landaburu.

La feuille de route du Statut avancé Maroc-UE mentionne une intégration des marchés énergétiques à travers la convergence des politiques et des cadres législatif et réglementaire, le renforcement des infrastructures d'interconnexion électrique et gazière et l'ouverture du marché européen à l'électricité verte produite au Maroc, a précisé M. Landaburu à l'occasion du lancement du projet de jumelage institutionnel Maroc-UE.

"Ce secteur doit devenir prioritaire dans le développement de l'Union pour la Méditerranée car c'est dans ce domaine que l'on peut fonder une coopération de grande envergure", a-t-il ajouté.

Il a également relevé la convergence des objectifs d'une politique énergétique européenne renouvelée et développée et la stratégie marocaine dans ce domaine.

"L'avancée politique au Maroc concrétisée par la nouvelle Constitution a amené l'UE à réaffirmer la nécessité de consolider et développer davantage les relations Maroc-UE", a affirmé M. Landaburu.

"La communication présentée par la Haute représentante de l'Union pour les Affaires étrangères, Catherine Ashton et la Commission européenne, qui a été approuvée par les chefs d'Etat et de gouvernement à Bruxelles il y a 15 jours, mentionne une stratégie nouvelle à l'égard d'un voisinage en mutation", a-t-il rappelé.

Il a précisé que ce document mentionne la possibilité d'étendre la communauté de l'énergie aux pays voisins et de créer une communauté de l'énergie entre l'UE et la Méditerranée du sud.

"Ce partenariat ambitieux, exigeant et qui couvre énormément de domaines nécessite des bases solides avec un cadre partage d'analyses et de formulation de politiques énergétiques et un système d'évaluation qui soit fiable", a-t-il noté

Dernière modification 11/07/2011 20:32

----------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_nouvelle_constitu2559/view

La nouvelle Constitution est une avancée audacieuse vers la consécration de l'Etat de droit au Maroc (diplomates à l'OSCE)

Vienne, 19/07/11 - Des diplomates et représentants de plusieurs pays à L'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont souligné que l'approbation de la nouvelle Constitution marocaine constitue une avancée audacieuse vers la consécration de l'Etat de droit dans le Royaume.

Les ambassadeurs et représentants de la France, des Etats Unis et de la Pologne, pays qui assure la présidence tournante de l'Union européenne, de l'Espagne, de la Russie, de la Turquie, de la Jordanie, de Malte et de l'Egypte, ont exprimé leur appréciation de la dynamique démocratique marquant le processus de réformes politiques au Maroc.

Les réactions de ces diplomates ont été exprimées après un exposé de l'ambassadeur, représentant permanent du Royaume du Maroc à Vienne, Omar Zniber, sur la nouvelle Charte constitutionnelle, lors d'une récente réunion du Groupe de contact méditerranéen de l'OSCE, qui a consacré une longue séance à la discussion du nouveau texte constitutionnel plébiscité, le 1er juillet, par la majorité écrasante du peuple marocain.

Suite à cet exposé, de très nombreuses délégations ont félicité le Royaume pour le caractère pacifique de sa transition démocratique et pour le contenu du nouveau texte constitutionnel.

Ainsi, l'ambassadeur de France a indiqué que la campagne référendaire au Maroc s'est déroulée selon les standards démocratiques, rappelant que le président Nicolas Sarkozy a proposé que le Maroc puisse bénéficier du partenariat stratégique du G8.

La représentante des Etats-Unis a souligné, de son coté, que l'évolution positive que connaît le Maroc fait de ce pays un allié important avec lequel son gouvernement est prêt à travailler davantage aussi bien au niveau bilatéral que multilatéral, notamment à travers l'OSCE.

L'ambassadeur de Pologne, au nom de l'Union européenne, s'est félicité de l'évolution démocratique au Maroc, faisant état de l'impact que pourrait avoir l'approbation de la nouvelle Loi fondamentale sur la dynamique du Statut avancé.

Dernière modification 19/07/2011 20:55

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
10. LOBBY PRO MAROCAIN EN RUSSIE
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_presse_russe_soul/view

La presse russe souligne le plébiscite autour de la nouvelle constitution

Moscou, 02/07/11- La presse russe a écrit samedi, que les Marocains ont voté presque à l'unanimité pour la nouvelle constitution, qui permettra au pays de mener des réformes profondes touchant différents niveaux juridique, politique, social et économique.

Le journal indépendant "RBC Daily" souligne que cette "future constitution pour laquelle ont voté presque 98 pc des marocains, ouvrira des perspectives politiques, économiques et juridiques pour les Marocains, et renforcera ainsi le rô le que peut jouer les institutions politiques du pays dans la gestion des affaires publiques au Maroc sur la base du principe de séparation des pouvoirs".

Sous le titre "Les Marocains presque à l'unanimité votent en faveur de la nouvelle constitution ", le quotidien " Komsomolskaïa Pravda", proche du parti communiste russe, a écrit que "la proportion d'électeurs votant oui pour la nouvelle constitution reflète une nouvelle ère pour le peuple marocain qui a adopté une nouvelle constitution permettant de contenir et d'équilibrer les pouvoirs".

Pour sa part, le quotidien indépendant russe "Vzglad", écrit dans un article sous le titre, "Comme prévu, les Marocains ont voté presque à l'unanimité pour la nouvelle constitution", a mis l'accent sur la future constitution conçue par la majorité des marocains, grâce aux réformes tous azimuts lancées par SM le Roi Mohammed VI, relevant que ces avantages qui distinguent le Maroc des autres pays du Monde arabe, lui ont permis de tracer le chemin vers un avenir meilleur ayant un impact positif sur le développement économique, politique et social".

Sous le titre, "98 pc des Marocains disent oui à la nouvelle constitution", le journal électronique "RIA Novosti Mile", a écrit que "les Marocains sont réellement entré dans une ère nouvelle marquant une rupture avec le passé, en votant vendredi par environ 98 pc pour la nouvelle constitution, qui vise à assurer notamment une réforme politique profonde au niveau des différents pouvoirs et responsabilités, et assurer la justice sociale ".

Des dizaines de stations radio et de chaînes TV russes, à l'instar de Russie 24", "NTV", "Pierfa Canal", "Vetoroa Canal", "Russia Today", "Ekho Moskvy", ainsi que des journaux et des médias électroniques ont rapporté ce samedi la déclaration du ministre de l'Intérieur, M. Taieb Cherqaoui, sur les résultats provisoires du référendum constitutionnel qui ont atteint 94 pc aux niveaux de différents bureaux de vote.

Ces médias ont ainsi braqué les feux de la rampe sur le taux élevé de participation qui a atteint 73 pc, rapportant que 30 pc des électeurs ne dépassent pas l'âge de 35 ans et que l'opération du vote s'est déroulée dans un climat empreint de calme et dans des conditions normales.

Dernière modification 02/07/2011 20:13

-------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_roi_mohammed_vi_c/view

Le Roi Mohammed VI conduit des réformes démocratiques au Maroc avec sagesse et clairvoyance ("Newsland", presse russe)

Moscou, 04/07/11- Le Roi Mohammed VI "conduit des réformes démocratiques au Maroc avec sagesses et clairvoyance, comme en témoignent les résultats du dernier référendum", a écrit le journal électronique russe "Newsland".

Ce site, animé notamment par des analystes de politique internationale, a souligné que le Souverain marocain "a annoncé des réformes profondes dans le pays touchant les trois pouvoirs ainsi que les droits économiques, politiques, médiatiques et sociaux, répondant ainsi aux attentes du peuple marocain", relevant que cette démarche a fait défaut dans plusieurs pays arabes.

Il a noté, dans ce cadre, que SM le Roi a "fait prévaloir la sagesse et mener de nouvelles réformes constitutionnelles élaborées par différents acteurs politiques, économiques, sociaux et associatifs de divers horizons".

De son côté, "Le Commerçant", quotidien à large diffusion en Russie, a indiqué que les marocains ont été "quasi-unanimes à soutenir la nouvelle constitution, ouvrant ainsi la voie au Maroc pour entamer de larges réformes.

La nouvelle constitution accorde au chef du gouvernement, au parlement et au pouvoir judiciaire, de larges prérogatives, outre la consécration, sans précédent, des droits et libertés des citoyens et la parité des sexes.

Selon la publication, jamais le taux de participation à une échéance électorale n'a été aussi élevé depuis 12 ans, relevant en particulier la participation massive des jeunes à cette consultation référendaire.

Dernière modification 04/07/2011 15:22

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
11. LOBBY PRO MAROCAIN AU MAGHREB-TUNISIE
http://www.map.ma/fr/sections/politique/les_reformes_constit/view

Les réformes constitutionnelles placent le Maroc sur la voie du progrès (Rached Ghannouchi, leader islamiste tunisien)

Rabat- Les réformes constitutionnelles réalisées par le Maroc placent le Royaume sur la voie du progrès, a souligné, jeudi à Rabat, le chef du parti tunisien El Nadha, Rached Ghannouchi.

En engageant ces réformes, "le Maroc a bien entamé, a l'initiative de SM le Roi Mohammed VI, sa révolution tranquille", a affirmé M. Ghannouchi lors d'une conférence de presse.

Pour le chef du parti tunisien, en visite au Maroc à l'invitation du Parti de la Justice et du développement, la commanderie des croyants est une institution historique au Maroc et un cadre idoine pour mener le Royaume vers un régime constitutionnel moderne alliant Islam et modernité.

Par ailleurs, M. Ghannouchi a appelé à parvenir à un règlement définitif au conflit <régional> autour du Sahara <marocain>, un différend qui a porté préjudice à toute la région et paralysé l'unité maghrébine.

Ce conflit traduit l'échec du projet maghrébin, a-t-il estimé, notant que l'aboutissement de cette entreprise mettra un terme à ce problème et fera du Maghreb un espace unifié.

Dernière modification 21/07/2011 23:22

--------------------->
http://www.lesoir-echos.com/2011/07/25/%c2%abnous-envisageons-des-partis-inter-maghrebins%c2%bb/

Imarat Al Mouminine est une institution historique et est le cadre idéal pour que le Maroc évolue (Rached Ghannouchi, leader islamiste tunisien)

«Nous envisageons des partis inter-maghrébins»
Interviews, Maroc | Reda Mouhsine | 25 juillet 2011 à 19 h 18 min | |

La conférence de presse du PJD, jeudi soir à son siège central à Rabat, a été une occasion pour Rashed El Ghannouchi, chef du parti Ennahda, de rassurer les Marocains sur la bonne marche de la transition démocratique en Tunisie.

Quel est votre point de vue sur la réforme constitutionnelle engagée par le Maroc ?
Les réformes constitutionnelles réalisées au Maroc ont mis le Maroc sur le chemin d'une évolution positive. Avec cela, on peut dire que le Maroc a entamé un bon début pour réaliser sa propre révolution sans avoir besoin d' «explosions». Je souhaite que tous les gouvernements arabes entament de la même manière des réformes similaires et ne pas attendre que ce soit trop tard pour éviter le "je vous ai compris" de Ben Ali, qui n'a pas saisi le message à temps, et n'a pas bien mesuré le pouls de la société tunisienne. Nous considérons que le Maroc a commencé une entame sérieuse et nous espérons que cela continue, si Dieu le veut, pour édifier une société plus juste et plus démocratique.

Que pensez-vous de l'institution Imarat Al Mouminine ?
D'après ma compréhension, l'institution Imarat Al Mouminine entre dans le cadre de l'Etat marocain et de son édification. L'histoire du Maroc atteste que ce pays s'est toujours appuyé sur le cadre de la religion musulmane, et ce sous ses différentes dynasties : Mérinides, Almoravides, Idrissides. Et toutes ces dynasties ont eu un grand rôle dans la défense du peuple marocain et la «&#8201;Oumma&#8201;» musulmane en général, contre les violentes agressions des «Croisés».

«Le Maroc a commencé une entame sérieuse et nous espérons que cela continue, si Dieu le veut, pour édifier une société plus juste et plus démocratique».

Imarat Al Mouminine est une institution historique et est le cadre idéal pour que le Maroc évolue. Preuve en est la dernière réforme constitutionnelle, qui arrive à allier Islam et modernité. Ce modèle réformateur est le modèle qui a été prôné par les différents penseurs musulmans depuis le XIXe siècle. Car ce modèle montre bien qu'il faut moderniser dans le cadre de l'Islam et non aux dépens de l'Islam. Il n'y pas de conflit, comme on l'entend parfois, entre le modernisme et la pensée traditionnelle. Mais il existe en vérité dans toute la région, un conflit entre le modernisme dans un cadre historique musulman et le modernisme aux dépens de la religion musulmane, qui ne peut être que néfaste pour nos pays. D'ailleurs, le mouvement nationaliste marocain s'est appuyé sur cette vision-là, qui est la pensée Salafiste moderne.

Comptez-vous créer une alliance, dans le futur proche, entre les différents partis islamistes en Afrique du Nord ?
Dans tous les cas, nous considérons que toute rencontre est positive. Depuis mon arrivée sur le sol marocain, j'ai rencontré des dirigeants d'autres formations politiques. J'ai pu rencontrer les représentants du parti de l'Istiqlal, des membres de l'USFP, du Parti Authenticité et Modernité, du Mouvement Populaire. Et j'ai pu discuter avec les dirigeants de ces partis non seulement en tant que hauts responsables marcains, mais aussi en tant que membres de partis politiques.

Les médias pointés du doigt

Animée par Saâd Eddine El Othmani, président du conseil national du PJD et ancien secrétaire général, la rencontre de jeudi au siège du PJD a été l'occasion pour le parti de la Lampe de montrer son affinité avec probablement le plus influent des partis tunisiens. Rashed Ghannouchi, quant à lui, s'est attelé à expliquer le parcours transitionnel de la Tunisie, ainsi que les différents blocages rencontrés par la société tunisienne. Sur les dernières violences survenues en Tunisie, dont le parti Ennahda a été accusé d'être l'instigateur, Ghannouchi s'en est fortement défendu et a pointé du doigt une campagne médiatique, en Tunisie et en France, qui vise à discréditer le mouvement, en l'accusant notamment de vouloir imposer le voile aux femmes, ou encore de limiter la création culturelle, ce que réfute en bloc le dirigeant islamiste. Ghannouchi s'est dit par ailleurs confiant quant à la bonne poursuite de la transition démocratique et a donné une grande importance à la nécessité de maintenir l'État tunisien, indispensable selon lui pour la stabilité du pays.

Et nous avons envisagé l'idée de la création de partis inter-maghrébins, islamistes ou non, après avoir pu constater l'échec de l'édification d'une Union maghrébine par le haut. Que l'on commence alors par le bas, et par unifier les sociétés civiles maghrébines ainsi que les partis politiques. Ce genre d'unification est beaucoup plus louable et important qu'une réunification par le haut, c'est- à -dire par la seule initiative des chefs d'État.

Reda Mouhsine

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
12. LOBBY PRO MAROCAIN AU MONDE ARABE-SOUDAN-LIBAN
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_nouvelle_constitu8847/view

La nouvelle Constitution fait entrer le Maroc dans une nouvelle ère ("Al Khartoum", journal soudanais)

Khartoum, 05/07/11- La Constitution, approuvée par une écrasante majorité des voix, a fait entrer le Maroc dans une nouvelle ère, a souligné le journal soudanais "Al Khartoum".

"Le Royaume du Maroc s'est engagé, sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI, dans une nouvelle ère à la faveur de l'entrée en vigueur d'une nouvelle Constitution adoptée par une écrasante majorité dans un élan similaire à une épopée moderne", a écrit le directeur général de cette publication, Al Baqir Ahmed Abdellah.

Il a souligné que le peuple marocain a fait montre de beaucoup de responsabilité et de patriotisme, soutenant que le Royaume a été à la hauteur de cette échéance référendaire "de manière démocratique et responsable", à travers l'ouverture des médias publics à l'ensemble des partis politiques, des syndicats et des acteurs de la société civile, y compris aux détracteurs du projet de Constitution.

L'auteur de l'article a relevé qu'il importe pour le Maroc "après cet exploit historique d'oeuvrer pour l'édification d'un Etat moderne assurant l'application juste de cette Constitution".

Il a expliqué que le Royaume a confirmé sous la conduite de "son jeune Roi son aptitude à aller de l'avant sur la voie de la construction et de la bonne gouvernance", ajoutant que si l'objectif suprême de tout règne consiste à garantir paix et stabilité, il n'en demeure pas moins que ce que "le Roi Mohammed VI a accompli permet au Souverain de conduire à la perfection la marche du Maroc, en ce sens que SM le Roi a fait montre d'une interaction effective avec les ambitions et les aspirations de Ses citoyens à un Etat moderne".

Le journaliste soudanais a souligné que SM le Roi, de par l'action inédite qu'il a accomplie, a démontré qu'il est capable de présenter une solution pratique à la question du Sahara, loin de toute surenchère que certains pays se délectent à attiser, relevant que l'intégrité territoriale du Royaume constitue pour les Marocains "une position nationale stratégique qui ne saurait faire l'objet de calculs et encore moins de concessions".

Dernière modification 06/07/2011 08:48

------------------>
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_developpement_rem/view

Le développement remarquable des provinces du sud, fruit d'une vision claire et globale (Ghassan Ali Outtman, journaliste soudanais)

Dakhla-Villa Cisneros, 07/07/11- Le rédacteur en chef de la revue soudanaise "Al-khourtoum Al-jadida", Ghassan Ali Outtman, a mis en avant, jeudi à Dakhla-Villa Cisneros, "la vision claire et globale à l'origine du développement remarquable des <provinces du sud du Royaume>".

Dans une déclaration à la presse, à l'issue d'une visite dans la région de Rio de Oro-La Güera, il s'est félicité des projets réalisés ou en cours de réalisation pour consolider le processus de développement dans la région, renforcer les infrastructures de base et améliorer davantage le niveau de vie de la population.

Lors de cette visite, le journaliste soudanais a eu des entretiens avec le directeur du centre régional d'investissement, Abdellah Bouhjar, qui a donné un exposé sur les potentialités de la région et les programmes mis en place pour valoriser ces atouts et réunir toutes les conditions d'un développement socioéconomique global.

M. Ghassan Ali Outtman, qui a été reçu par le wali de la région de Rio de Oro-La Güera, gouverneur de la province de Rio de Oro, Hamid Chabar, s'est également entretenu avec des élus, des personnes ayant rallié la mère-patrie après avoir fui les camps de Tindouf et des acteurs associatifs.

Au cours de ces entrevues, il a été informé des attributions des conseils élus locaux, du rôle de la société civile dans la gestion de la chose locale, à travers diverses initiatives et projets dans différents secteurs d'activités.

Les différents intervenants ont saisi cette occasion pour exprimer l'adhésion active et effective de la population au processus de développement local et aux chantiers de réformes à l'oeuvre dans le Royaume, mettant en avant le taux de participation élevé enregistré dans la région lors du référendum sur le projet de Constitution.

Ils ont, par ailleurs, attiré l'attention sur les souffrances qu'endurent, durant plus de trois décennies, les Sahraouis marocains séquestrés dans les camps de Tindouf qui sont privés de leurs droits les plus élémentaires.

Le journaliste soudanais a également pris la mesure, lors de ses différentes entrevues, de la pertinence de l'initiative d'autonomie proposée par le Maroc pour régler le conflit artificiel autour du Sahara marocain, ainsi que les acquis réalisés par le Royaume en matière de protection et de soutien des droits de l'Homme et d'élargissement des libertés fondamentales et autres réformes constitutionnelles et démocratiques.

Dernière modification 08/07/2011 09:18

-------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/liban__les_avocats_a/view

Liban: les avocats arabes se félicitent de la réforme constitutionnelle au Maroc

Beyrouth, 11/07/11- L'Union des avocats arabes (UAA), qui s'est réunie le week-end dernier à Tripoli (nord du Liban), s'est félicitée de l'adoption d'une nouvelle Constitution au Maroc, dans le sillage de la réforme globale conduite par SM le Roi Mohammed VI.

Lors de la clôture de cette session tenue autour du thème "la nation arabe entre ambition de changement, plans confessionnels, division et ingérence étrangère", l'UAA a exprimé son soutien aux mesures effectives visant à consacrer les droits du peuple marocain à la liberté, à la démocratie et au progrès.

Cette démarche dénote "de la clairvoyance de la direction de SM le Roi, vers davantage de stabilité politique, sociale et économique", a-t-on souligné de même source.

Dans le rapport présenté devant le bureau permanent, l'ancien secrétaire général de l'UAA, le Marocain Ibrahim Semlali, a expliqué que la création du Conseil national des droits de l'homme doté de prérogatives décisionnelles est "un signal fort de SM le Roi Mohammed VI pour le respect des droits de l'Homme et la suprématie de la Loi".

Il a passé en revue les nouveautés apportées par la réforme constitutionnelle, notamment la consolidation de l'équilibre des pouvoirs, la nomination du Premier ministre au sein du parti politique ayant remporté les élections législatives et le renforcement de l'institution du chef de gouvernement.

Le secrétariat général de l'UAA a été confié, durant cette session, au Libanais Omar Mohamad Zein.

Dernière modification 11/07/2011 16:04

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
13. LOBBY PRO MAROCAIN EN AFRIQUE-AFRIQUE DU SUD
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_maroc_entame_une/view

Le Maroc entame une nouvelle ère de démocratie et de prospérité (communauté juive marocaine d'Afsud)

Johannesburg, 03/07/11- Le projet de la nouvelle constitution approuvée massivement par le peuple marocain, lors du référendum, est de nature à faire entrer le Maroc dans une nouvelle ère sous la sage conduite de SM le Roi Mohammed VI, a souligné dimanche à Johannesburg, le président de la communauté juive marocaine établie en Afrique du sud, M. Max Maman.

"Avec cette nouvelle constitution largement saluée de par le monde, nous entamons une nouvelle étape de démocratie et de prospérité sous la sage conduite de SM le Roi Mohammed VI", a déclaré à la MAP, M. Maman, mettant en exergue la mobilisation constante de la communauté juive marocaine d'Afrique du Sud derrière le Souverain pour le parachèvement de tous les projets de développement.

"Le vote massif de par le monde en faveur du projet de la nouvelle constitution a donné la preuve irréfutable de la sagesse des Marocains et de leur confiance en la profondeur des réformes contenues dans le nouveau texte et qui sont de nature à propulser le Royaume à l'avant-garde des pays arabes, islamiques et africains"?, a-t-il soutenu.

M. Maman a appelé, à cet effet, l'ensemble des Marocains partout dans le monde, à se mobiliser et à contribuer efficacement et positivement pour traduire dans les faits la philosophie de cette constitution pilote.

Dernière modification 03/07/2011 15:04

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
14. LOBBY PRO MAROCAIN EN AMERIQUE HISPANIQUE-PANAMA-COLOMBIE
http://www.map.ma/fr/sections/politique/un_journal_panameen/view

Un journal panaméen souligne le "soutien massif" des Marocains à la nouvelle Constitution ("La Estrella" journal panaméen)

Panama-City, 04/07/11- Le journal panaméen "La Estrella" a souligné "le soutien massif" des électeurs marocains à la nouvelle Constitution, un fiat rapidement reconnu par les grandes puissances mondiales et l'Organisation des Nations unies".

"Mohammed VI, héritier de la dynastie alaouite régnante au Maroc, depuis le XVIIème siècle, a réalisé une chose inédite en réussissant un changement démocratique et en projetant le pays comme un modèle de modernité", indique le journal dans son édition de lundi.

L'auteur de l'article, Demétrio Olaciregui, soutient que "le Roi Mohammed VI a proposé immédiatement de profondes réformes constitutionnelles, qui garantiront davantage de démocratie, de respect des droits humains et la consolidation de l'indépendance et des pouvoirs des organes législatif et judiciaire".

Le quotidien panaméen relève que les quelque 9 millions d'électeurs ayant pris part au référendum de vendredi ont également "envoyé un message au monde qu'ils veulent des réformes sans violence".

Il rappelle que le projet de réforme constitutionnelle a été approuvé par 98,5 pc et que, en dépit de l'appel au boycott lancé par des opposants au référendum, la participation a enregistré son taux le plus fort des douze dernières années.

Dernière modification 05/07/2011 08:46

---------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/les_reformes_constit_2/view

Les réformes constitutionnelles ne sont pas le fruit du hasard ("El nuevo siglo", journal colombien)

Bogota, 08/07/11-les réformes constitutionnelles au Maroc "ne sont pas le fruit du hasard, laissées à des assemblées convoquées sans projet, ni règles de jeu fixées, qui pourraient dériver sur des explosions révolutionnaires utopiques", écrit le quotidien "El Nuevo Siglo" dans son édition de jeudi.

Dans une analyse relative au référendum qui s'est déroulé vendredi dernier au Maroc, le chercheur colombien, Alberto Abello, a essayé de comprendre les "secrets de la politique marocaine", d'en pénétrer les "mystères" et de savoir comment a-t-elle pu se "maintenir dans la stabilité au milieu de la tourmente qui secoue certains pays arabes".

Ainsi, l'auteur de l'analyse a mis en exergue "la volonté du Roi Mohammed VI, de modifier progressivement la structure du pouvoir", soulignant qu'un groupe d'experts en droit Constitutionnel avait été installé pour élaborer la nouvelle constitution et accomplir ce "profond virage démocratique au Maroc".

Le chercheur colombien relève, également, que les appels du gouvernement et des partis démocratiques à soutenir une réforme "faite par et pour les Marocains", sans "calquer des modèles" étrangers, a facilité cette tâche de révision de la constitution, et suscité l'intérêt de la population, et par conséquent, le referendum du 1-er juillet a recueilli 98 pc de voix favorables.

D'autre part, a-t-il fait observer, "les Marocains ont compris que pour éviter les désordres et la violence, qui règnent dans d'autres pays de la région, l'issue politique passe par les grandes réformes constitutionnelles et institutionnelles et à travers un engagement politique des partis à soutenir ces réformes au Parlement".

"Sans un tel engagement, la Constitution serait lettre morte. Le rô le principal revient désormais au Parlement et à la société civile, qui doivent appuyer ces grandes réformes", a-t-il écrit en conclusion.

Dernière modification 08/07/2011 12:18

-------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_modele_marocain_p/view

Le modèle marocain présente une grande avancée en matière de démocratie participative (Hernan Alejandro Olano Garcia dans "El nuevo siglo", journal colombien)

Bogota- Le modèle marocain présente une "grande avancée" au sein du monde arabe en matière de démocratie participative, a souligné lundi le quotidien colombien "El Nuevo Siglo".

Dans un article signé par Hernan Alejandro Olano Garcia, sous le titre "Mohammed VI, le Démocrate", le quotidien signale que SM le Roi "a su être symbole et modèle de modernité, d'ouverture et de stabilité".

"ElNuevo Siglo" met également en exergue la consolidation des fondements de la monarchie constitutionnelle au Maroc depuis 1999, rappelant que plus de 98 pc des électeurs ayant pris part au référendum du 1-er juillet ont voté en faveur de la nouvelle Constitution.

Dernière modification 19/07/2011 15:49

--------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_nouvelle_constitu_1/view

La nouvelle constitution marocaine "fruit d'un pacte entre toutes les forces politiques" (Juan Velit Granda dans "El Comercio", journal)

Lima, 18/07/11- La nouvelle constitution marocaine est le "fruit d'un pacte entre toutes les forces politiques", écrit lundi le quotidien "El Comercio", premier tirage au Pérou.

L'auteur de l'article, Juan Velit Granda, qui a suivi in situ le référendum constitutionnel du 1-er juillet, qualifie la révision de la constitution comme une "autre révolution arabe".

La Constitution approuvée par référendum "représente une avancée substantielle sur la voie de la modernisation politique du pays", souligne le journal, ajoutant que l'ensemble des forces politiques marocaines ont participé à son élaboration.

Le nouveau texte fondateur représente "un point d'inflexion dans la mesure où il consacre la séparation des pouvoirs et accorde à l'Exécutif de nouvelles prérogatives, au Parlement un plus grand pouvoir et à la Justice une indépendance singulière au sein du Monde arabe".

Concernant les résultats du référendum constitutionnel qui constituent un "soutien d'un niveau fort élevé", le politologue péruvien affirme qu'"il fallait bien s'y attendre dans un pays qui entretient une relation très étroite avec son Roi".

Dernière modification 19/07/2011 09:36

------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_reforme_constitut_1/view

La réforme constitutionnelle confortera l'image du Maroc dans le monde comme étant un pays développé et ouvert (Carlos Jiménez Macias, président du Groupe de l'Amérique Latine et des Caraïbes-GRULAC à l'Union interparlementaire-UIP)

Rabat, 12/07/11- Les réformes politiques et constitutionnelles lancées par le Maroc ne peuvent que conforter l'image de marque dont jouit le Royaume dans le monde en tant que pays développé, ouvert et moderne, a affirmé lundi à Rabat le président du Groupe de l'Amérique Latine et des Caraïbes (GRULAC) à l'Union interparlementaire (UIP), Carlos Jiménez Macias.

S'exprimant lors d'un entretien avec M. Abdelwahed Radi, président de la Chambre des représentants, M. Macias a souligné que le Maroc réalise des avancées réelles et constitue un "modèle positif dans la région arabe", indique un communiqué de la Chambre des représentants.

M. Macias a, en outre, indiqué que la visite effectuée à Tanger et Casablanca lui a permis de constater de près les progrès réalisés par le Maroc en termes d'édification, de développement et de projets d'extension des infrastructures.

Il a aussi réitéré la position favorable du Groupe de l'Amérique Latine et des Caraïbes pour soutenir la candidature du Maroc à la présidence de l'UIP lors de la prochaine réunion de l'Union prévue en octobre en Suisse.

Pour sa part, M. Radi a donné au responsable de l'UIP un aperçu sur la réforme constitutionnelle au Maroc.

La nouvelle Constitution fera du pays une monarchie constitutionnelle, démocratique, parlementaire et sociale, poursuit M. Radi, ajoutant que la nouvelle Loi fondamentale est de nature à renforcer la régionalisation en tant que mécanisme permettant la valorisation des richesses et la réalisation du développement socio-économique.

Le président du GRULAC de l'UIP, Jiménez Macias, est en visite au Royaume du 8 au 13 juillet.

Dernière modification 12/07/2011 15:52

--------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/l_autonomie_une_vo/view

L'autonomie, "une voie intéressante pour le règlement définitif de la question du Sahara" (Guido Gilardi, Pdt du Sénat chilien)

Rabat, 27/07/11- La proposition marocaine d'autonomie constitue une "voie intéressante pour le règlement définitif de la question du Sahara", a indiqué, mercredi à Rabat, le président du Sénat chilien, Guido Gilardi.

Dans une déclaration à la MAP à l'issue de ses entretiens avec le président du Conseil Royal consultatif pour les Affaires sahariennes (CORCAS), Khalihenna Ould Errachid, M. Gilardi a souligné le soutien de son pays aux efforts déployés par les Nations Unies pour trouver une solution à ce différend régional.

Le président du Sénat chilien s'est félicité, d'autre part, des reformes engagées dans le Royaume pour renforcer le processus démocratique au Maroc.

Abordant les relations bilatérales, M. Gilardi a rappelé la visite qu'a effectuée SM le Roi Mohammed VI au Chili en 2004 qui a donné un nouvel élan aux relations entre les deux pays.

"Le Maroc représente, pour le Chili et pour l'ensemble des pays d'Amérique latine, une porte d'accès au continent africain", a-t-il fait savoir, exprimant, la disposition de son pays à renforcer davantage sa coopération avec le Maroc dans le domaine de l'énergie solaire.

M. Gilardi effectue une visite de travail au Maroc en compagnie du président de la commission des relations internationales au sénat chilien, à l'invitation du président de la Chambre des conseillers, Mohamed Cheikh Biadillah.

Cette visite s'inscrit dans le cadre des consultations entre les institutions législatives des deux pays sur les questions nationales et internationales et d'intérêt commun.

Dernière modification 27/07/2011 16:25

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
15. LOBBY PRO MAROCAIN EN ASIE-INDE-INDONESIE
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_constitutionnalis_2/view

La constitutionnalisation de la régionalisation avancée, "la solution idéale à la question du Sahara" ("The Crest", journal indien)

New Delhi, 03/07/11- Les réformes insérées par la nouvelle constitution, notamment la régionalisation avancée, "pourraient constituer la solution idéale au conflit du Sahara" qui a trop duré, écrit le journal indien "The Crest".

Dans un article publié dimanche, l'hebdomadaire souligne que "le point de départ consiste en l'élaboration d'une Constitution forte et démocratique (Œ), et que le Maroc s'est inscrit dans cet élan en adoptant une Loi Fondamentale consacrant la régionalisation dont dépend étroitement le mécanisme du projet d'autonomie au Sahara".

"La question du Sahara représente un test pour la démocratie dans un monde arabe secoué par des conflits tribaux et ethniques", écrit le journal affirmant que "le remède à ces conflits consiste en l'instauration d'une véritable démocratie représentative".

Abordant l'évolution historique de la question du Sahara marocain, "The Crest" a notamment fait état de "l'avis consultatif de la Cour internationale de Justice reconnaissant l'existence de liens historiques et juridiques entre le Maroc et le Sahara et les liens d'allégeance des tribus sahraoui au Sultan du Maroc".

"Les composantes du peuple marocain, dont les Sahraouis, forment un brassage riche en affluents culturels arabe, africain et amazighe cimenté par l'Islam", poursuit l'hebdomadaire indien, ajoutant que "les concepts occidentaux de souveraineté ne s'adaptent pas aux réalités culturelles des habitants du Sahara composés de tribus partageant des us et traditions tribales enracinées".

Dernière modification 03/07/2011 14:08

------------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/le_vote_a_la_majorit/view

Le vote à la majorité écrasante pour la constitution, "un pas important sur la voie de la démocratie" au Maroc ("The Time Of India", journal indien)

Rabat, 03/07/11- Le vote des Marocains à la majorité écrasante en faveur de la nouvelle constitution constitue "un pas important sur la voie du processus démocratique" que connait le Maroc, souligne le journal indien "The Time Of India".

La publication écrit dimanche que le vote de plus de 98 pc des électeurs en faveur de la constitution était attendu, ajoutant que la participation massive au référendum constitutionnel témoigne sans doute des attentes et des aspirations grandissantes des Marocains pour la consécration des fondements de la démocratie.

L'envoyé spécial du quotidien à Rabat, accrédité pour couvrir l'événement, a mis en exergue, dans son article, l'affluence massive des électeurs aux bureaux de vote en dépit de la chaleur, soulignant que le vote en faveur des réformes contenues dans la nouvelle constitution constitue un grand pas vers la satisfaction des attentes grandissantes des citoyens, les jeunes en particulier.

Le journaliste, qui cite une déclaration du ministre de la Communication, porte parole du gouvernement, Khalid Naciri, selon laquelle la nouvelle constitution ne constitue pas une fin en soi mais un début d'un processus démocratique, relève que se sont ces avantages qui distinguent le Maroc des autres pays du Monde arabe.

La publication indienne a passé en revue les réformes introduites dans la Constitution, notamment le renforcement des pouvoirs du Premier ministre et du parlement, notant que ce texte instaure un régime constitutionnel nouveau, consacrant les piliers d'une démocratie constitutionnelle et démocratique.

Dernière modification 03/07/2011 20:18

------------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/politique/la_reforme_constitut/view

La réforme constitutionnelle érige le Maroc en modèle pour le monde arabe (Jakarta Post)

Jakarta, 05/07/11- Le nouveau projet de constitution, plébiscité par le peuple marocain, érige le Royaume "en modèle" pour le monde arabe, a indiqué mardi le quotidien indonésien "Jakarta Post", mettant en exergue la "massive" participation des Marocains au référendum constitutionnel.

"Les Marocains à travers le monde, y compris quelque 100 électeurs en Indonésie, ont voté la semaine dernière sur une nouvelle constitution démocratique", a rapporté le quotidien indonésien, affirmant que l'élan dégagé de cette échéance référendaire érige le Maroc "en modèle" pour le monde arabe.

Jakarta Post, le journal en anglais le plus vendu dans le pays, a mis l'accent sur l'approbation par plébiscite de la nouvelle constitution, faisant savoir que plus de 98,50 pc des électeurs marocains se sont prononcés vendredi pour cette réforme constitutionnelle.

Relevant la "massive" participation des Marocains à cette consultation populaire, le quotidien a indiqué que plus de 73.46 percent des électeurs se sont déplacés aux bureaux de vote pour accomplir leur devoir national.

Le journal indonésien a également mis en exergue les grandes nouveautés apportées par la nouvelle constitution, notamment le renforcement des pouvoirs du Premier ministre, érigé désormais en chef de Gouvernement, la consolidation du système judiciaire, la promotion de l'égalité des sexes, la promotion de la transparence et des droits de l'homme, et la lutte contre la corruption.

Le Royaume demeure ainsi "un Etat musulman souverain attaché aux valeurs d'ouverture, de modération, de tolérance et de dialogue pour la compréhension mutuelle entre toutes les civilisations de l'humanité", a souligné Jakarta Post.

Et de relever que l'organisation du référendum sur la nouvelle constitution, le premier de l'histoire du Maroc à être élaboré par et pour des Marocains, a été hautement salué par la communauté internationale, notamment les Etats-Unis et l'Union européenne.

Dernière modification 05/07/2011 09:00

--------------------->
http://www.map.ma/fr/sections/lire_aussi/l_approbation_de_la/view

L'approbation de la nouvelle Constitution consolide l'engagement du Maroc dans la voie de la démocratie (Association d'Amitié Japon-Maroc)

Tokyo, 06/07/11- L'Association d'Amitié Japon-Maroc s'est félicité des résultats du référendum constitutionnel, organisé vendredi dernier au Maroc, affirmant que l'approbation de la nouvelle constitution est de nature à consolider l'engagement du Royaume dans la voie de la démocratie.

"Nous sommes très heureux d'apprendre que la majorité du peuple marocain a soutenu la réforme démocratique conduite par SM le Roi Mohammed VI", a souligné le président de l'Association, M. Seigi Hinata, dans un communique parvenu à la MAP, affirmant que "l'approbation de la nouvelle Constitution est de nature à consolider l'engagement du Maroc dans la voie de la démocratie".

"A la lumière de l'évolution qui s'opère dans la région de l'Afrique du Nord, nous saluons le rô le leader du Maroc comme un symbole de paix et de stabilité dans la région", a relevé le président de l'Association, qui comprend parmi ses membres d'anciens ambassadeurs ayant exercé au Maroc, ainsi que de grands commis de l'Etat.

Un grand nombre d'acteurs de la société civile, d'hommes d'affaires et de représentants de grandes entreprises nippones et de milieux académiques et médiatiques sont également membres de l'Association.

Dernière modification 06/07/2011 15:08

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
16. LOBBY PRO MAROCAIN EN AUSTRALIE
http://www.map.ma/fr/sections/lire_aussi/le_president_du_sena/view

Le président du Sénat australien salue les réformes politiques et institutionnelles réalisées au Maroc (John Hogg)

Rabat, 18/07/11 - Le président du Sénat australien, John Hogg a salué, lundi à Rabat, les réformes réalisées par le Maroc dans les domaines politiques et institutionnels.

Un communiqué de la Primature indique que M. Hogg, qui effectue une visite de travail au Maroc, a salué lors d'une rencontre avec le Premier ministre, Abbas El Fassi, les réformes engagées dans le Royaume pour consolider la démocratie et consacrer les droits de l'Homme, se félicitant par la même occasion des acquis réalisés dans le cadre de la nouvelle constitution.

Le président du Sénat australien a, en outre, exprimé la volonté de son pays de renforcer sa coopération avec le Maroc dans les différents domaines et sa disposition à soutenir le processus de réforme en cours dans le Royaume.

Pour sa part, M. El Fassi a passé en revue les réformes engagées au Maroc dans les domaines politique, économique et social depuis l'intronisation de SM le Roi Mohammed VI, insistant en particulier sur l'importance des profondes réformes constitutionnelles opérées par le Royaume.

Le communiqué ajoute que les entretiens ont porté sur les divers aspects des relations bilatérales et des moyens de les renforcer en particulier entre les institutions législatives des deux pays.

Dans une déclaration à la presse à l'issue de ces entretiens, le président du Sénat australien a affirmé avoir abordé avec le Premier ministre les dispositions de la nouvelle constitution marocaine et son rô le dans la consolidation de la démocratie dans le Royaume.

Il a ajouté qu'il est opportun aujourd'hui pour l'Australie de construire des relations avec des pays comme le Maroc dans cette partie d'Afrique, en prospectant les canaux d'échange qu'offrent les domaines de commerce et des services ainsi que les formes de coopération avec l'Union européenne.

Dernière modification 19/07/2011 14:56

_______________________

__._,_.___
Actividad reciente:
El archivo de mensajes  de Sahara-Info (desde 2002) son accesibles en : http://es.groups.yahoo.com/group/sahara-info/messages
.

__,_._,___

Comments: Publicar un comentario

<< Home

This page is powered by Blogger. Isn't yours?